Mariam Touré objet d’un sacrifice "rituel"? Le domicile de sa grand-mère incendié à Kobaya

Conakry
Des citoyens incendient une maison à Kobaya
Des citoyens incendient une maison à Kobaya

CONAKRY-Ce qu’on redoutait depuis hier s’est finalement produit ce vendredi 1er juillet 2022, à Kobaya, un quartier de la banlieue de nord de Conakry, située dans la commune de Ratoma.

Le domicile de la grand-mère de la petite Mariam Touré, -retrouvée morte dans les toilettes d’une mosquée à Kobaya- a été incendié, puis mis à sac par une foule en colère, cet après-midi, a appris Africaguinee.com.

Les forces de l’ordre -Policiers et gendarmes- ont été déployées sur les lieux pendant qu’une forte tension régnait encore cet après-midi.

Lire aussi-Crime à Kobayah : Des interrogations sur le "meurtre" de Mariame Touré...

Depuis l’annonce de ce crime qui n’a pas fini de dévoiler tous ses secrets, le voisinage soupçonnait un « sacrifice rituel ». Des témoins interrogés par Africaguinee.com, ont pointé du doigt la famille adoptive de cette fille d’être derrière ce crime. Ils ont expliqué que depuis des jours, des féticheurs chantaient, dansaient dans la cour.

La tension a commencé à monter depuis hier. Cet après-midi, une foule en colère a attaqué la maison de la famille adoptive de la victime, située au secteur 4 de Kobaya.

Pourtant, le procureur Charles Alphonse Wright qui s’est rendu sur les lieux en début de matinée avait rassuré alors que l’imam de la mosquée où le corps de la victime a été retrouvée, deux muezzins avaient été interpelés depuis hier.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 01 juillet 2022 à 20:47

TAGS