Guinée : Le FNDC change d'approche pour faire "plier" le CNRD…

Guinée
Des dirigeants du FNDC chez Nana Akuffo Addo, image d'archive
Des dirigeants du FNDC chez Nana Akuffo Addo, image d'archive

CONAKRY-Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a décidé de changer d'approche. Le front qui a mené la lutte citoyenne contre le troisième mandat se tourne vers la Cedeao pour faire plier la junte militaire guinéenne dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya. A l’expiration de sa trêve qui visait à donner une chance au dialogue, le mouvement citoyen n’a pas donné une nouvelle date de manifestation.

Oumar Sylla et ses camarades qui continuent de dénoncer une « conduite solitaire et autoritaire » de la transition par le CNRD et le gouvernement, ont interpellé les dirigeants de la Cedeao qui se réuniront dimanche 03 juillet pour un sommet consacré aux transitions politiques en Guinée, au Mali et au Burkina Faso.

Dénonçant une « absence notoire de volonté politique du CNRD de diligenter le retour à l'ordre constitutionnel », le FNDC demande à la Cedeao d’agir vite au nom de la paix et la stabilité de la Guinée et de la Sous-région.

Le mouvement citoyen dirigé par Oumar Sylla Foniké Mengué sollicite l'implication des Instances compétentes de la CEDEAO pour demander au CNRD ce qui suit :

1- L'ouverture d'un cadre de dialogue entre le CNRD, les acteurs politiques et la société civile, conformément à l'article 77 de la Charte de la transition, avec la facilitation de la CEDEAO;

2- La fixation d'un délai raisonnable et consensuel de la transition au lieu des 36 mois imposés par le CNRD de manière unilatérale;

3- La publication de la liste nominative des membres du CNRD et la déclaration des biens des autorités de la transition;

4- Le respect des droits et libertés fondamentaux, notamment le droit de manifester conformément aux engagements nationaux, régionaux et internationaux de la Guinée;

5- L'ouverture du procès des crimes de sang.

Compte tenu de la crise profonde de confiance qui existe entre la classe politique, la société civile et les autorités de la transition, le FNDC indique qu’il lui apparait fondamental que la CEDEAO intervienne pour présider le dialogue et favoriser ainsi le retour à l’ordre constitutionnel en Guinée à travers l’organisation d’élections inclusives, libres et transparentes.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 01 juillet 2022 à 18:50