Dialogue politique : la position du parti de Sidya Touré…

Guinée
Sidya Touré et Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l'UFR
Sidya Touré et Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l'UFR

CONAKRY-Le parti Union des Forces Républicaines (UFR) de l’ancien Premier ministre Sidya Touré, a donné sa position par rapport à l’invite faite par le Premier ministre, Mohamed Béavogui, demandant aux acteurs sociopolitiques d’accepter de venir autour de la table pour l’ouverture d’un dialogue.

Saikou Yaya Barry qui a été interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com sur cette invitation a déclaré que l’heure n’est plus aux beaux discours. Le secrétaire exécutif de l’UFR demande à la junte de changer de paradigme en posant des actes qui rassurent. Pour lui, l’arrogance et la ruse ne gèrent pas un Etat.

« Il ne s'agit plus de faire des discours pour convaincre, mais plutôt d'être concret. Il faut aller au-delà des annonces et passer aux actes. Depuis dix mois, nous demandons qu'il y ait un cadre dialogue, heureusement qu'ils reconnaissent qu'il n'y a pas eu un véritable cadre de dialogue. Et que maintenant ils en demandent. Nous n'attendons que l'installation de ce cadre de dialogue pour discuter sur la durée de la transition, le processus électoral et comment nous allons sortir de la transition. C'est tout ce que nous avons demandé tout ce temps », a-t-il déclaré.

M. Barry soutient que « l'arrogance des gouvernants » et leur manque de « vision » par rapport à la sortie de la crise, ont conduit à cette impasse.

« Si le FNDC a demandé une manifestation que nous accompagnons en tant que citoyens de ce pays, c'est parce que ce dialogue n'existe pas. Il faut donc un cadre de dialogue structuré où on a un médiateur parce qu'aujourd'hui la crise est profonde entre le CNRD et les forces vives de la Nation. Et nous pensons que c'est ce dialogue qui va nous sortir de là.  On ne peut pas jouer au petit malin dans une transition », précise Saikou Yaya Barry. 

Il insiste sur le fait qu’aujourd'hui, il faut des actes forts et non pas de beaux discours. « On ne peut pas être fourbe, jouer au petit malin dans la gestion d'un État. L'arrogance, la ruse ne gèrent pas un Etat. Nous devons être concrets entre nous », a-t-il martelé.

A suivre...

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 22 juin 2022 à 10:24