Des émissaires de l’ANAD "refoulés" à Macenta : le préfet Colonel Ousmane Diallo précise...

Guinée
Le préfet de Macenta, Colonel Ousmane Diallo.
Le préfet de Macenta, Colonel Ousmane Diallo.

MACENTA-Depuis quelques jours, une délégation de l’alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) est en tournée de remobilisation et de redynamisation de ses structures en Guinée forestière. Dans le cadre de la poursuite de cette dynamique, les émissaires du bloc politique dirigé par Cellou Dalein Diallo sont arrivés ce mercredi 22 juin 2022, à Macenta. Patatras ! Ils n’ont pas reçu l’onction des autorités administratives de tenir leur réunion avec les structures locales de la coalition. Pourtant selon certains membres de la délégation, la réunion devrait se tenir non pas à la place publique, mais dans un domicile privé.

Malgré les tractations, les autorités sont restées droit dans leurs bottes. Pour comprendre les motifs de cette interdiction, Africaguinee.com a pu joindre le préfet de Macenta, le Colonel Ousmane Diallo.

"Je leur ai dit simplement dit que je n'ai pas reçu l'autorisation (de ma hiérarchie) pour les recevoir. C’est dans ce cadre-là. Je leur ai dit que le moment n'est pas propice puisque Macenta est une ville fragile. On ne doit pas faire de la sorte et que ça divise les gens. Nous nous sommes là pour unifier les communautés. Mais s'il faut se ranger du côté du FNDC pour faire ça, en ce moment je ne pourrais pas les recevoir. Parce que demain le FNDC a projeté une manifestation. Or, partout c'est dit que les mobilisations sont formellement interdites.

Donc, je leur ai dit que je n'ai pas reçu une information de mon département à l'avance pour les recevoir. Puisque toute mobilisation aujourd'hui, donne l'impression qu'ils sont en connivence avec le FNDC. Or, le Ministère de l’Administration du Territoire et de la décentralisation ne m'a pas informé qu'il y a l'ANAD qui vient à Macenta ", s'est défendu le Colonel Ousmane Diallo, préfet de Macenta.

A noter que des incidents similaires s’étaient produits il y a deux semaines dans la préfecture de Gaoual.

A suivre…

Paul Foromo Sakouvogui

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 22 juin 2022 à 21:14