Violences et menaces : Aboubacar Soumah à la barre…

Conakry
Aboubacar Soumah dans le studio de la radio espace Fm
Aboubacar Soumah dans le studio de la radio espace Fm

CONAKRY-Placé sous mandat de dépôt dans la journée d’hier lundi, l’ancien député uninominal de Dixinn, Aboubacar Soumah a comparu ce mardi 21 juin 2022 à la barre du tribunal correctionnel de Mafanco. L’acteur politique est poursuivi pour « violences et menaces » sur Hamed Camara, journaliste chroniqueur de la radio espace Fm.  

Dans ses explications devant le juge Souleymane 1 Traoré, Aboubacar Soumah vêtu en tenue traditionnelle violet et coiffé d'un bonnet a relaté les circonstances dans lesquelles les incidents dans le studio d’espace Fm.

« Monsieur le président je vous informe que je suis un leader politique et dirigeant d'une coalition politique. C'est à ce titre que Jacques Léwa (DG d’Espace Tv) m'avait invité à leur émission Les Grandes Gueules (GG). Après trois tentatives, c'est à la quatrième demande que j'ai répondu à l'invitation. Ils m'ont dit que les sujets à débattre portent sur la formation des forces vives de la nation et la manifestation projetée par le FNDC. Mes vice-présidents m'ont déconseillé de répondre à leur invitation. J'ai dit non, il faut que j'aille répondre parce que, j'ai manqué à leur invitation à trois reprises. 

A la pause, Hamed n'était pas encore dans le studio. C'est Antoine Kourouma qui a été le premier à poser la question sur le troisième mandat. J'ai répondu en disant que je suis venu dans votre studio pour m'opposer au troisième mandat. Hamed a dit c'est faux, c'est des politiciens malhonnêtes et menteurs. Je lui ai dit que je suis plus âgé que toi. Il a répondu en disant qu'il ne s'adresse pas à un enseignant mais à un politique. Il a quitté sa chaise pour s'arrêter sur moi. Par inadvertance, sa main m'a touché. Je lui ai dit que je suis plus âgé que toi, vous m'invitez pour me salir. Il me traitait de bord, de menteur et de malhonnête. Mais je n'ai pas répliqué. Je disais seulement, ne m'insultez pas », a-t-il expliqué.

A la question du juge de savoir s'il a vraiment touché Hamed Camara dans le studio, Aboubacar Soumah dira, « Il n'est pas là, je ne peux pas mentir sur lui. Il ne m'a pas touché, moi non plus », a juré Aboubacar Soumah.

Sur les accusations de menaces portées à son encontre, le prévenu ne croit pas avoir menacé le journaliste Hamed Camara.

« Je n'ai tenu aucune menace à son encontre », a indiqué l’ex député qui nie également avoir « arraché »  les boutons de la chemise du journaliste.

A suivre...

 

Siba Engagé

Pour Africaguinée.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Mardi 21 juin 2022 à 15:49