Dialogue politique : Le Gouvernement "fléchit" sur une des exigences du "58 "…

Guinée
Mohamed Beavogui, Premier ministre de la transition Guinéenne
Mohamed Beavogui, Premier ministre de la transition Guinéenne

CONAKRY-Alors qu’une manifestation est projetée le 23 juin prochain à Conakry, les autorités de la transition ont accepté d’accéder à une des revendications d'une frange de la classe politique.

Le Gouvernement a finalement accepté la participation de la CEDEAO, l’UA, les Nations unies et le G5 dans le cadre du dialogue inclusif qui devra s’ouvrir dans les prochains jours sous l’égide du Premier ministre.

L’implication de ces institutions dans les discussions est une vieille exigence du « G58 », une coalition politique qui rassemble en son sein près de 60 formations politiques dont l’UFDG, l’UFR des anciens premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré.

Le 12 avril dernier, le G58 avait demandé aux autorités de la transition de mettre en place, un cadre de dialogue répondant aux exigences d’indépendance, d’impartialité et de transparence.

Reste à savoir si ce "fléchissement" offre une "garantie" suffisante permettant au Groupe des "58" de rejoindre la table du dialogue. 

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Mardi 21 juin 2022 à 16:51