Conakry : L'entourage de Doumbouya accusé de préparer des "milices" pour infiltrer la marche du 23 juin

Guinée
Des membres du CNRD
Des membres du CNRD

CONAKRY-La tension continue de monter à Conakry à 48 heures de la manifestation projetée à Conakry.

Alors que le procureur Charles Wright menace d’engager des poursuites contre les organisateurs de cette manifestation interdite par la junte, le FNDC annonce de son côté avoir démantelé un réseau de « falsification » de t-shirts -saisis et gardés depuis 2019 à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) au fort de la contestation contre le troisième-.

Selon le mouvement citoyen dirigé par Oumar Sylla Foniké Mengué, ces t-shirts ont été sortis de la DPJ et retouchés chez un prestataire de service à Gbéssia à l'effet d'habiller des « militaires en civil » pour « infiltrer » sa marche afin de commettre des actes de nature à ternir l'image du FNDC.

Le front national de la défense de la constitution accuse, la « partie toxique » de l'entourage du colonel Doumbouya de « distribuer de l'argent à des milices constituées » par le CNRD du kilomètre 36 à Matam pour qu'elles empêchent la manifestation du 23 juin en appuyant les forces de défense et de sécurité dans la « répression programmée de la marche ».

« Le procureur général Charles Wright serait celui qui a reçu l'ordre du CNRD de formaliser ce sale boulot en cours d'exécution » selon le FNDC cite qui ses sources. Il dénonce ces « manœuvres en cours » et prévient qu’il prendra le CNRD pour « responsable » de tout ce qui adviendra.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mardi 21 juin 2022 à 18:33