Guinée : Cellou Dalein Diallo décide d’ouvrir un nouveau front…

Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

NEW-YORK-Cellou Dalein Diallo s’engage ouvrir un nouveau front. L’ancien premier ministre qui est en tournée en Amérique du Nord, a annoncé qu’il va désormais mener un « combat farouche» contre ceux prônent le « tribalisme », la « stigmatisation », des fléaux qui minent selon lui, la société guinéenne.

Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée qui promet (UFDG) de rétablir la justice et l’égalité des chances, affirment que personne « n’a choisi d’être guinéen ». Pour lui, c’est un fait de Dieu qu’il faut accepter dans la tolérance.  

« Il y a des gens qui n’aiment pas la Guinée, qui utilisent le tribalisme pour procéder à des exclusions, à des stigmatisations pour viser un groupe particulier. Ces gens-là nous les combattrons. Parce que nous pensons que c’est Dieu qui a créé la Guinée telle qu’elle est. Personne n’a choisi d’être guinéen, on doit accepter cette volonté de Dieu en étant ouvert à tous ceux qui luttent ces fléaux qui minent le fonctionnement de notre société », affirme l’ancien premier ministre.

Cellou Dalein Diallo soutient qu’il n’est pas intéressé par les honneurs et les avantages qui s’attachent au Pouvoir. Son ambition, dit-il, de diriger la Guinée n’a qu’un seul objectif : rétablir la justice en garantissant l’égalité des chances entre les fils du pays.

« Ce ne sont pas les honneurs attachés au pouvoir qui nous intéresse, ni les avantages… Nous voulons rétablir la justice, garantir l’égalité des chances entre les fils du pays », précise le dirigeant politique qui poursuit sa tournée de remobilisation en Amérique du Nord.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 19 juin 2022 à 15:09