Marche du 23 juin : "Personne ne doit rester à la maison…tout le monde doit sortir"

Guinée
Tierno Monenembo
Tierno Monenembo

CONAKRY- L’écrivain guinéen Tierno Monenembo vient d’apporter son soutien au FNDC, qui appelle à une manifestation de rue le 23 juin prochain pour exiger de la junte militaire au pouvoir un retour rapide à l’ordre constitutionnel. Pour le prix Renaudot, l’appel du « 23 juin » doit être entendu par tous les guinéens.

« Le FNDC a un mérite : l’engagement profond, l’engagement sans calcul. Il a une vertu : la constance. Le FNDC n’a pas changé d’idées, il n’a pas changé de sigle. Il n’a pas changé parce que la situation du pays n’a pas changé quand elle n’est pas en train d’empirer. Son appel du 23 juin (merci De Gaulle !) doit être entendu d’un bout à l’autre du pays. Ce jour-là, personne ne doit rester à la maison. Tout le monde doit sortir, exprimer pacifiquement mais exprimer fortement notre ras-le-bol ! », a appelé le romancier.

Le Front national pour la défense de la constitution a déposé ses lettres d’informations hier vendredi 17 juin 2022 dans les maires de Matoto, Matam et Kaloum. Pour l’heure, ces différentes municipalités n’ont pas donné de réponse.

« Dans les conditions actuelles, marcher n’est pas qu’un simple manifeste politique. C’est un acte de survie, c’est une nécessité vitale. Réveillons-nous, Guinéens, c’est maintenant qu’il faut défendre nos libertés menacées ! », a appelé Tierno Monenembo, alors que le CNRD a interdit depuis mai dernier toute mobilisation sur les voies publiques. 

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 18 juin 2022 à 15:11