Guinée : Ottawa, Washington, Paris… élèvent le "niveau d’alerte" sur Conakry

Guinée
Justin Trudeau, Joe Biden et Emmanuel Macron
Justin Trudeau, Joe Biden et Emmanuel Macron

CONAKRY-En Guinée, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) appelle à une manifestation pacifique le 23 juin 2022 à Conakry. Mais la junte militaire au Pouvoir interdit formellement ce type de mobilisation, laissant planer des risques de violence. Face  à la montée des tensions dans le pays, plusieurs pays occidentaux appellent leurs ressortissants à la vigilance. C’est le cas d’Ottawa.

La situation pourrait se détériorer rapidement

« Un coup d'État a eu lieu en Guinée le 5 septembre 2021. Bien que la situation à Conakry soit actuellement calme, elle évolue et pourrait se détériorer rapidement », prévient le Canada.

Si vous êtes en Guinée, ajoute la note d’Ottawa, il faut faire preuve de « prudence », surveiller les médias locaux pour rester informé de l'évolution de la situation. Le Canada rappelle qu’une manifestation est prévue à Conakry le 23 juin 2022, malgré l'interdiction en place.

« En mai 2022, la junte militaire a interdit les manifestations politiques jusqu'à nouvel ordre. Depuis lors, la police anti-émeute a utilisé des gaz lacrymogènes et des coups de semonce pour disperser les foules de manifestants.  Des manifestations ont lieu de temps à autre. Même les manifestations pacifiques peuvent devenir violentes à tout moment. Ils peuvent également entraîner des perturbations de la circulation et des transports en commun. Évitez les zones où se déroulent des manifestations et de grands rassemblements » souligne Ottawa dans sa mise à jour « conseil aux voyageurs ».

The ban on political demonstrations imposed by the military junta in #Guinea continues to be in place until further notice.

If you’re there, avoid areas where demonstrations and large gatherings are taking place, and monitor local media. https://t.co/B2v8rFKUzm pic.twitter.com/QsUuN4r9vn

— Travel.gc.ca (@TravelGoC) June 7, 2022

Prudence accrue

Washington élève son niveau d’alerte sur la Guinée au seuil numéro 2. « Faites preuve d'une prudence accrue en Guinée en raison des troubles civils », mentionne le département d’Etat.

Les manifestations se produisent fréquemment dans tout le pays et sont souvent sporadiques et imprévues. Ce qui, selon Washington rend difficile de prévoir la taille, l'itinéraire, le niveau de violence ou la congestion qui peuvent survenir.  « Toute manifestation peut devenir violente, entraînant des blessés et même des morts », prévient Washington.

Vigilance maximale

Paris appelle ses ressortissants résidents ou de passage à l’étranger à faire preuve de vigilance maximale.

« Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements », recommande Paris dans sa dernière mise à jour « Conseils aux voyageurs » en ce qui concerne la Guinée.

Dossier à suivre…

Focus Africaguinee.com

Créé le Vendredi 17 juin 2022 à 15:11