Guinée : le FNDC dévoile la date de sa première manifestation…

Conakry
Des dirigeants du FNDC
Des dirigeants du FNDC

CONAKRY-Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a dévoilé ce vendredi 10 juin 2022, la date de sa première manifestation de rue sous l'ère CNRD, la junte militaire au Pouvoir en Guinée, qui a interdit ce type de rassemblement dans le pays.   

« Le FNDC informe l'opinion nationale et internationale qu'il organisera une manifestation citoyenne et pacifique le jeudi 23 juin 2022, dans le grand Conakry, conformément aux articles 20 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, 21 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques, 11 de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, 34 et 8 alinéa 2 de la charte de la transition Guinéenne », a annoncé le mouvement citoyen qui a été le fer de lance de la lutte contre le troisième mandant d’Alpha Condé, renversé le 05 septembre 2021 par le colonel Mamadi Doumbouya.                          

Cette manifestation vise, selon le FNDC à exiger du CNRD LA SATISFACTION des revendications suivantes:   

1- L'ouverture d'un cadre de dialogue entre le CNRD, les acteurs politiques et de la société civile, conformément à l'article 77 de la charte de la transition, avec la facilitation de la CEDEAO;

2-  La fixation d'un délai raisonnable et consensuel de la transition au lieu des 36 mois imposés par le CNRD et qui ne reposent sur aucune base objective;

3- La publication de la liste nominative des membres du CNRD et la déclaration des biens des autorités de la transition ;

4- Le respect des droits de l'Homme ;

5- L'ouverture du procès des crimes de sang.

Le mouvement citoyen dirigé par Oumar Sylla Foniké Mengué, dénonce les violations répétées de la charte de la transition par le CNRD et la volonté manifeste de la junte de s'éterniser au pouvoir. Le FNDC fustige également le « refus du CNRD » de dialoguer avec les forces vives de la nation pour définir la durée de la transition conformément à l'article 77 de la charte de la transition, et « la gestion unilatérale » de la transition.

Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo, Oumar Sylla et leurs alliés craignent des « risques perceptibles » de l'échec de la transition, fruit selon eux, de la lutte démocratique des citoyens pro-démocratie.

Dans la perspective de l'organisation de cette manifestation pacifique, ils comptent adresser une lettre d'information aux autorités conformément à la réglementation en vigueur en République de Guinée, dans laquelle il indiquera l'itinéraire de la marche et les dispositions pratiques à prendre pour sa réussite.

Le FNDC appelle les citoyens épris de justice à la mobilisation générale pour faciliter le retour rapide à l’ordre constitutionnel dans la paix et la quiétude sociale.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 10 juin 2022 à 14:40

TAGS