Transformation énergétique de la Guinée : Signature à Conakry d’une importante "convention-cadre"…

Guinée

CONAKRY- La Fédération nationale de l'électricité, de l'électronique et des énergies renouvelables (FENELEC) et l'Association des Entrepreneurs d'Électricité en Guinée (AEEG) ont signé ce jeudi 26 mai 2022 une convention-cadre en vue d'accompagner la transformation énergétique de la Guinée.

Cette convention va permettre de professionnaliser et de moderniser le secteur de l'énergie guinéen. Cette signature a eu lieu à l'occasion du forum de l'efficacité énergétique et le développement durable qui a été ouvert ce mercredi 25 mai 2022 à Conakry, sous le thème : "Efficacité énergétique et maîtrise de l'énergie".

La cérémonie de signature de cette convention entre 22 entreprises marocaines réunies au sein de la FENELEC et l'Association des Entrepreneurs d'Électricité en Guinée (AEEG) a été présidée par la Cheffe de cabinet du Ministère de l'énergie, de l'hydraulique et des hydrocarbures.

Dans son discours de circonstance, madame Nima Bah a remercié vivement l'AEEG pour "cette belle initiative". Selon elle, grâce à sa détermination, l'AEEG a su créer des relations de partenariat et de collaboration internes et externes pour le développement énergétique guinéen.

"En tant que Ministère de tutelle, j'affirme notre totale disponibilité à ne ménager aucun effort pour apporter notre appui à cette convention. Je vous informe déjà que des réflexions sont en cours. A savoir, la révision des conventions liant l'Etat aux entrepreneurs, la facilitation des partenariats avec des acteurs étrangers ainsi que la mise en place des mécanismes plus efficients pour rendre cette nouvelle dynamique plus profitable à notre nation", a expliqué Nima Bah. 

Le Président de la CAFELEC (Confédération africaine d'électricité), de la FENELEC (Fédération nationale de l'électricité, de l'électronique et des énergies renouvelables) a expliqué à son tour que plusieurs raisons ont motivé les entreprises marocaines à se rendre en Guinée pour signer ce partenariat.

"La première chose, ce que la Guinée est très dynamique. Elle dispose aussi d’un potentiel énorme. La deuxième chose, ce que nous nous sentons très bien en République de Guinée, l'environnement est agréable pour faire des affaires. Troisièmement, la Guinée a un potentiel énergétique énorme. Donc, nous avons été sollicités par nos homologues guinéens pour échanger avec eux notre expérience réussie au Maroc. Je rappelle que le Maroc est électrifié aujourd'hui à 100% et cela a été fait à 100% par des entreprises marocaines.

Donc, nous venons aujourd'hui échanger avec nos homologues guinéens cette expérience, pour avancer vite, efficacement et de manière compétitive. Enfin, on dit que la Guinée est un scandale géologique, la Guinée regorge des potentialités agricoles. Pour nous, c'est important que nous soyons là pour accompagner la Guinée à aller chercher ces minerais et électrifier davantage le pays", a expliqué Ali El Harti.

Le Président de la CAFELEC (Confédération africaine d'électricité), de la FENELEC (Fédération nationale de l'électricité, de l'électronique et des énergies renouvelables) confie que leurs membres disposent d’une compétence dans la planification de l'électrification rurale, jusqu'à l'électrification des ménages. Ce n’est pas tout. Les entreprises travaillent aussi dans la mise sous tension l'éclairage et les prises du courant. "Ça va du conseil c'est-à-dire la planification, les études pour bien exécuter les projets, la gestion des projets la fourniture des différents équipements", a-t-il dit.  

Après avoir apposé sa signature sur les documents du contrat, le secrétaire général de l'AEEG a annoncé que leurs préoccupations seront désormais l'électrification rurale de la Guinée. 

"Aujourd'hui la Guinée a un faible taux d'électrification rurale, nous acteurs de l'AEEG souhaitons participer massivement à ce projet d'électrification rurale afin d'atteindre le modèle marocain aujourd'hui qui a électrifié 100% de son territoire. Notre association se met à la disposition de l'EDG, du Ministère afin de palier à ce problème", a annoncé Mamady Kakoro, le secrétaire général de l'association des Entrepreneurs d'Électricité en Guinée (AEEG).

Le Directeur général de l'électricité de Guinée (EDG) a quant lui fait une invite aux entreprises guinéennes évoluant dans le secteur de l'énergie.

"Cherchez à vous professionnaliser davantage pour que nous évitons en Guinée ce qu'on a subi ces 10 dernières années. C'est-à-dire la réalisation de grands ouvrages sans la sous-traitance guinéenne. Il faut aussi s'intéresser à l'électricité de bâtiment en Guinée. Ce secteur est laissé pour compte aujourd'hui, nous avons des incendies partout à travers le pays.

Il faut professionnaliser ce secteur parce qu'il est dangereux. EDG a besoin de bonnes collaborations, des promotions qui peuvent nous satisfaire par rapport à nos demandes et à nos marchés. En signant cette convention, je pense que c'est une bonne occasion pour nos entreprises de renforcer leurs capacités", a lancé Laye Sékou Camara. 

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 26 mai 2022 à 20:44