Fodé Oussou prévient Mohamed Béavogui : "Si un seul guinéen meurt encore ici…"

Guinée
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG

CONAKRY-Le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a adressé un message « d’avertissement » au premier ministre Mohamed Béavogui, qui a invité les jeunes de « ne plus accepter de se faire tuer pour quelqu’un ».

Dr. Fodé Oussou Fofana qui s’est confié ce jeudi 26 mai 2022, à un journaliste d’Africaguinee.com, a affirmé qu’un chef du Gouvernement ne doit pas tenir de tels propos. Il avertit que  si un seul guinéen meurt encore par le fait d’une manifestation, l’actuel premier ministre en sera tenu responsable.

« C’est mieux qu’il retourne là où il était dans son petit bureau avec sa tasse de café. Parce que ce qu’il a dit est très grave. Son discours va le suivre partout toute sa vie durant. En disant : ne mourrez pas pour quelqu’un, il avalise la thèse dévoyée par certains selon laquelle : manifestation est synonyme de mort », a déclaré M. Fofana.

Lire aussi-UFDG : Fodé Oussou répond à Gaoual et fait les "yeux doux" à Doumbouya…

Il a rappelé qu’il y a plus de 200 jeunes tués et enterrés au cimetière de Bambéto pour lesquels il n’y a pas eu de justice. Le parquet de Dixinn a toutefois ouvert récemment une information judiciaire pour élucider les crimes commis dans le sillage du référendum constitutionnel de mars 2020 et de la présidentielle de la même année. Ce mercredi 25 mai, six organisations internationales de défense de droits humains ont appelé la junte à rétablir le droit de « manifester pacifiquement ». Le vice-président de l’UFDG s’interroge sur les connaissances du premier ministre des lois guinéennes.

« Est-ce que le Premier ministre a lu une seule fois la constitution guinéenne ? Est-ce qu’il sait que la manifestation est consacrée ? Est-ce qu’il sait qu’au cours d’une manifestation on ne doit pas tuer quelqu’un ? Est-ce qu’il sait que les forces de défense et de sécurité ont pour rôle d’encadrer les manifestations ? Il n’a pas dit qui est ce quelqu’un pour lequel il ne faut pas mourir. Mais je considère qu’il indexe tous les leaders des partis politiques opposés aux trois ans fixés comme délai de la transition », a-t-il soutenu.

Lire aussi-Béavogui aux jeunes : "N’acceptez pas de vous faire tuer pour quelqu'un…"

Accusant le chef du Gouvernement de créer une opposition, M. Fofana affirme que Mohamed Béavogui est en train de préparer l’esprit des gens à la mort. Il prévient :

« si un seul meurt encore dans ce pays par le fait d’une manifestation, il en sera tenu responsable et il en tirera toutes les conséquences. Parce que c’est lui qui l’aura dit. Il est en train de préparer l’esprit des gens à la mort alors qu’un Premier ministre ne doit pas parler comme ça. Il faut qu’il comprenne que ceux qui sortent manifester ne le font pas pour quelqu’un.

Les gens sortent en toute responsabilité, en toute conscience parce qu’ils ne sont pas d’accord. Le colonel Doumbouya doit faire très attention avec ce Premier ministre. S’il le faut même lui interdire de prendre la parole. Parce que nous le tiendront responsable le jour un seul guinéen va mourir ici suite à une manifestation ».

A suivre...

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 26 mai 2022 à 15:28

TAGS