Témoignage d’un journaliste étranger sur le Parti Communiste Chinois (PCC)

Libre opinion
Amadou Kendessa Diallo
Amadou Kendessa Diallo

En 2019, grâce à l’Ambassade de la République Populaire de Chine en Guinée, j’ai bénéficié du programme China AfricaPress Center (CAPC) avec d’autres collègues du continent. Une grande opportunité pour moi de connaître ce vaste pays aux cultures millénaires et de mieux m’imprégner des réalités chinoises loin des stéréotypes généralement collés à la Chine par les pays de l’Occident.  Ce voyage au pays des dragons a été pour moi une riche expérience personnelle et individuelle dans ma vie de journaliste.

Ainsi, une fois arrivé à Pékin (Beijing), cette agglomération où vivent des dizaines de millions d’âmes venues de partout dans le monde, j’ai réalisé que je ne savais rien de l’organisation et de la discipline qui caractérisent ce pays stigmatisé par ses ennemis. Entre la Chine que j’en avais entendu parler et celle que j’ai découverte, la différence est océanique.

Ceci n’est rien d’autre que les résultats du travail de fourmi quotidien que le Parti Communiste Chinois (PCC) a su inculpés à son peuple avec à sa tête le très visionnaire président, Xi Jinping, qui, depuis son arrivée à la tête de ce pays, continue à inculquer des valeurs de travail et de discipline à son peuple.

Le PCC, m’impressionne…

S’il y a bien une chose qui impressionne un étranger vivant en Chine, c’est bien d’abord la discipline du peuple chinois. Ainsi, j’ai eu une chance de participer en 2019 à l’Assemblée Nationale Populaire (APN). A cet effet, j’ai observé avec beaucoup d’attention l’organisation de ce grand événement qui regroupe tout le gotha du PCC et des milliers de députés venus de partout de la Grande Chine. A partir de là, je me suis rendu compte de certaines vérités qu’on ne disait pas de la Chine. Cet immense pays aux valeurs cardinales n’avait rien à envier aux Etats dits démocratiques et civilisés tant il est structuré, organisé et discipliné.

Sous les auspices du Parti Communiste Chinois (PCC), l’APN est organisée et des milliers de personnes sont invitées à travers le monde puisque c’est l’occasion pour la Chine de définir sa politique économique et sociale. Ainsi, pendant celle de 2019, la Chine avait fait des grandes annonces sur les investissements étrangers voulant évoluer dans le pays. Ce fut également une occasion pour les dirigeants chinois de parler de leur politique de construction d’une “société de moyenne aisance”. Pour un journaliste étranger qui assiste pour la première fois à une APN, c’est un fait frappant et inédit.

C’est l’occasion pour les dirigeants du PCC de définir des politiques locales pour l’émergence d’une société chinoise fondée sur des valeurs humaines respectueuses des coutumes et us chinoises afin de consolider l’unité du pays. C’est l’essence même de l’esprit du Parti Communiste Chinois créé en 1921 à Shanghai.

Le PCC, un appareil politique au service du développement de la Chine

Caractérisé par une stabilité politique et sociale, le Parti Communiste Chinois mène depuis un certain nombre d’années une politique intérieure ambitieuse. Ce parti est devenu aujourd’hui un outil de référence dans la gouvernance et qui force l’admiration à travers le monde. Il a marqué un jalon important dans l’histoire et l’émancipation de la nation chinoise. A la tête du pays depuis 1949, le PCC, de par ses membres, est le deuxième plus grand parti au monde avec près de 100 millions d’adhérents.

Avec cette adhésion massive à la politique du PCC par les Chinois, la Chine est devenue une force tranquille qui fait la fierté du continent asiatique. Puisque de la Chine émerge une forte stabilité économique dont les effets sont ressentis tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

C’est pour cela que de nombreux d’observateurs affirment que le PCC lui a permis de traverser toutes les étapes d’un pays comme la Chine, de 1949 à celle de nos jours, avec une transformation qualitative de la société en une société dynamique et travailleuse. On le sait bien que la vocation du PCC est d’apporter le bien-être et la prospérité au peuple chinois qui, au fil des années, a su s’adapter et marquer l’histoire de ce pays, devenu aujourd’hui l’un des dragons de l’Asie et l’une des puissances économiques les plus performantes au monde.

D’ailleurs, le PCC pense aussi au-delà des frontières nationales à travers sa politique Belt and ROAD (Ceinture et Route). Faut-il le préciser, cette politique consiste à transcender la distance entre la Chine et le reste du monde, à réaliser des infrastructures afin de favoriser une coopération gagnant-gagnant. Car, le manque d’infrastructures entrave le développement de nombreux pays.

Outre cela, à travers le PCC, la Chine a choisi le chemin de la bonne gouvernance et fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille afin de bâtir une société fondée sur le la discipline, le travail, l’amour de son prochain et l’entraide sociale. Et ce, malgré les oppositions, la diffamation, les mensonges et le dénigrement orchestrés à partir de l’extérieur. Le PCC a su s’adapter dans le temps et dans l’espace avec une politique interne et de développement socio-économique sans précédent au cours de ces dernières décennies. Avec une forte croissante économique dépassant la plupart des Etats développés.

Le PCC est à la fois, la force et la politique de la vision de la Chine tant à l’intérieur où les Chinois ont une forte admiration de leur parti qu’à l’extérieur où désormais, des Etats se demandent s’il ne faut pas adapter ce système à parti unique qui prône une politique appelée “le socialisme à la chinoise”.

Aujourd’hui, c’est sans doute, à travers le PCC, le pays de Xi Jinping a réussi à accélérer la création d’une nouvelle dynamique de développement où le circuit domestique est le pilier principal. Ceci n’est plus à expliquer au regard de la politique de “moyenne aisance” prônée par les gouvernants qui a sorti des dizaines de millions de Chinois dans la pauvreté endémique et aussi le triomphe du socialisme à la chinoise de la nouvelle ÈRE. Ce qui mène la Chine tout droit vers la lutte sans relâche pour réaliser le rêve chinois du grand renouveau de la nation.

Le PCC dispose d’un maillage dans le tout le pays

Comme mentionné ci-haut, le PCC est sans doute l’un des plus grands partis politiques au monde -au regard de ses membres. Mais ce qui reste surtout marquant du PCC, c’est son organisation interne avec des structures ayant un maillage dans tout le pays et dans une discipline sans égal.

Cette force, le PCC la puise dans l’esprit des Chinois qui ont une forte admiration pour leurs dirigeants en général et pour leur pays en particulier. C’est autant dire qu’il ne suffit pas d’avoir assez de partis dans un pays pour se développer, mais il faut avoir un parti organisé pour aller loin afin d’atteindre les objectifs à court, moyen et long termes. D’où la nécessité pour les États de construire des partis basés sur du solide, avoir une vision commune qui consiste à promouvoir une politique socio-économique viable, et à promouvoir l’unité et la cohésion de la nation. Ainsi, le monde sera en paix et les citoyens vivront mieux.

Le PCC face aux défis internes

Certes, chaque pays a des défis à relever surtout un pays comme la Chine où la population est estimée plus d’un milliard et demi d’individus, faisant d’elle le plus grand pays au monde en termes de démographie. Ce qui constitue à la fois un défi mais aussi une opportunité pour le PCC. Le défi consiste à identifier les besoins de toute cette population et les satisfaire pour son bonheur.

Cependant, si la Chine a des défis, sa population constitue également une opportunité pour le pays. En ce sens, qu’elle fournit un marché important dans le cadre de la consommation des produits nationaux. Ce qui est d’autant plus important qu’elle est à la fois comme on le dit souvent “l’atelier et le marché du monde”.

En conclusion, pour moi, journaliste étranger, le PCC est un modèle qui inspire le sérieux, l’abnégation et l’amour de la patrie. Il est également un exemple de discipline, d’organisation et de conception de politiques publiques favorables au développement économique et citoyen. A mon avis, le PCC devait inspirer la plupart des Etats du monde pour sa politique de lutte contre la pauvreté puisque son esprit est de construire une société mondiale juste et équitable. D’ailleurs, grâce à ses politiques, de nombreux Etats africains ont bénéficié des infrastructures ferroviaires, portuaires, routières, aéroportuaires, énergétiques, etc.

Amadou Kendessa Diallo

Créé le Mercredi 25 mai 2022 à 12:51