Addis Abeba : le conseil de paix et sécurité de l’UA somme la junte de garantir les "libertés" d’Alpha Condé

Ethiopie
L'ancien président guinéen Alpha Condé au siège de l'UA, image d'archive
L'ancien président guinéen Alpha Condé au siège de l'UA, image d'archive

ADDIS-ABEBA-Le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) vient de sommer la junte militaire en Guinée de garantir les libertés de l’ancien président Alpha Condé, déchu le 05 septembre 2021.

Depuis son retour en Guinée suite à un séjour médical à Abu Dhabi, l’ancien dirigeant est placé en « isolement » à la résidence de son épouse sise à Dixinn Landréah.

La junte avait pourtant annoncé à la veille de l’expiration de l’ultimatum de la Cedeao qu’il était désormais libre. Mais cette liberté n’était que de « façade », puisque quelques jours après, Alpha Condé a encore été soumis à des restrictions. Il ne reçoit plus de visites, selon ses proches qui s’inquiètent sur son état de santé. Une situation qui interpelle l’UA.

Lors de sa 1076ème réunion, le conseil de sécurité de l’UA axé sur -les processus de transition politique au Burkina Faso, au Tchad, en Guinée, au Mali et au Soudan-, a sommé la junte de garantir les libertés d’Alpha Condé.

« Le Conseil de Paix et de Sécurité réitère son appel aux autorités de la transition pour qu’elles garantissent les totales libertés de l’ancien président Alpha Condé », lit-on dans le communiqué, consulté par Africaguinee.com.

Toutefois, il faut préciser qu’Alpha Condé est dans le collimateur de la justice guinéenne qui a ouvert une information judiciaire contre lui à cause des crimes commis dans le sillage du référendum constitutionnel de mars de 2020 et de la présidentielle de la même année. Il est interdit de sortir du territoire national, ses biens confisqués provisoirement.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 20 mai 2022 à 14:06

TAGS