Ahmed Tidjane Sylla : "Le CNT n’a aucune compétence pour se prononcer sur la durée de la Transition…"

Guinée
Ahmed Tidiane Sylla, conseiller au CNT
Ahmed Tidiane Sylla, conseiller au CNT

CONAKRY-La résolution adoptée ce mercredi 11 mai 2022, fixant le chronogramme de la transition à trois ans ne fait pas l’unanimité au sein même du Conseil National de la Transition, qui fait officie d'organe législatif pendant la période transitoire.

Le texte voté fixe la durée de la transition à 36 mois contrairement à la proposition de 39 mois du CNRD. Pour Ahmed Tidjane Sylla, conseiller national, le CNT aucune compétence pour se prononcer sur la durée de la Transition. Il avait d’ailleurs boycotté le débat.

"Lors de cette plénière, j'ai demandé la motion incidencielle afin d'invoquer l'incompétence du CNT à se prononcer sur la durée de la transition parce que cette tâche a été confiée à d'autres organes par la Charte de la Transition à son article (77) à savoir : le CNRD en accord avec les forces vives. 

Lors de la plénière j'ai demandé à plusieurs reprises la motion incidencielle ce qui a été refusé par le Président du CNT, Dr Dansa Kourouma alors que c'est une violation du règlement intérieur du CNT. Car, lorsqu'un conseiller demande une motion incidencielle, on doit la lui donner pour qu'il donne ses raisons. Mais j'ai compris qu'il y avait cette volonté de faire adopter de façon mécanique cette durée de la transition par les membres du CNT. Donc, je me suis dit que je ne peux pas rester dans la salle et voir qu'on continue à violer les articles de la Charte de la Transition. 

J’ai quitté la plénière, après j'ai été suivi par d'autres amis, notamment Fadja Baldé (UFDG) et Sayon Mara (RPG arc en ciel). Nous nous estimons que la forme a été biaisée. Le CNT n'a pas à prendre une résolution pour se prononcer sur un document envoyé par le CNRD ou le gouvernement en place. 

La résolution en soi n'a pas force de loi. Mais ce qui reste clair, si nous voulons que cette transition réussisse, il faudra bien que l'on respecte la Charte de la Transition. 

La mission du CNT est très claire en son article 57 :  C'est élaboré la constitution, les textes législatifs, promouvoir la réconciliation nationale... Mais nulle part il n'est demandé au CNT de faire un travail qui n'est pas le sien. Comme nous sommes un organe législatif, il est important que nous sachions faire la part des choses en distinguant la mission du CNT à ce qui ne l'est pas. Et, sur la durée de la transition, le CNT est incompétent à se prononcer là-dessus" a expliqué Ahmed Tidjane Sylla. 

A suivre…

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 12 mai 2022 à 0:24