Mobilisation des ressources internes : Les cadres de la Direction Générale des Impôts à l’école du nouveau code général des impôts

Guinée

CONAKRY-Appuyé par l'Unité de Coordination et d'Exécution des Projets (UCEP), le ministère du budget à travers la Direction Générale des Impôts (DGI), a lancé ce lundi 9 mai, un séminaire de formation et de perfectionnement pratique des cadres de la direction générale des impôts et des entreprises de la place évoluant dans les secteurs des mines, banques, assurances prestations, commerces et de la téléphonie mobile.

Ce séminaire de formation a pour principal Thème : procédure de prélèvement et de sécurisation des impôts dans les secteurs des mines, banques, assurances, de la téléphonie mobile et différentes fonctionnalités du système d'administration fiscale guinéenne (SAFIG). Il va s'étendre sur 5 jours dans un réceptif hôtelier de la place.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’Appui à la Mobilisation des Ressources Internes et à la Formalisation des Entreprises (PAMORIFE), financé par la Banque Africaine de Développement (BAD) et exécuté par l’Unité de Coordination et d’exécution des Projets (UCEP), placée sous la tutelle du Ministère de l’Economie des Finances et du Plan.

L’ouverture de cette importante activité a été présidée par le ministre du budget M. Moussa Cissé. Il y avait également la présence du ministre de l'économie, des Finances et du Plan Dr Lanciné Condé, le Gouverneur de la Banque Africaine de Développement pour la Guinée, Adama Koné, le Représentant  Pays de la BAD (Banque Africaine de Développement) en Guinée, Léandre Bassolé, le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée Dr Karamo Kaba, les représentants des entreprises ainsi que l’équipe de coordination de l’UCEP.

Ce séminaire vise à renforcer les capacités des cadres de l’administration fiscale et du secteur privé en termes d’appropriation, sur les procédures de prélèvement et de sécurisation des impôts dans les secteurs des mines, banque, assurances et de téléphonie mobile.

Dans son discours, le ministre du budget Moussa Cissé a rappelé que la vulgarisation du nouveau code général des impôts représente une importance capitale pour le département, dans la mobilisation des ressources internes. 

"Cette formation est très importante, puisque depuis le 1er janvier 2022, le nouveau code général des impôts est entré en vigueur. Et, c'est cette formation qui va permettre la vulgarisation de ce nouveau code général des impôts au niveau des cadres de la direction générale des impôts élargi aux autres cadres du secteur privé. C'est un projet qui est financé par le groupe de la BAD à travers le projet PAMORIFE (projet d'appui à la mobilisation des ressources internes et la formalisation des entreprises). C’est l'occasion pour chacun de s'approprier les textes législatifs et textes réglementaires qui sont issus de ce code général des impôts pour une mobilisation accrue des ressources intérieures", a déclaré Moussa Cissé. 

Le ministre informe qu'à partir du mercredi (11 mai), son département va lancer le civisme fiscal en Guinée. C'est une activité qui va consister à informer, échanger avec le secteur privé, le secteur informel, avec les étudiants sur "ce qui est l'impôt et quel est son importance." 

Au total, 110 participants dont 50 cadres de la Direction générale des impôts et 60 cadres des entreprises seront outillés pendant cinq jours de formation sur les thèmes en lien avec les nouvelles dispositions du CGI (code général des impôts), le mécanisme de déclaration et de paiement des impôts directs (E-TAX), les impôts locaux et d’enregistrement, les nouvelles dispositions du livre de procédure fiscale.

Pour Cécé Zogbélemou, consultant et formateurs de ce séminaire, il est extrêmement important de faire la vulgarisation de ce nouveau code général des impôts d'autant plus que le droit fiscal guinéen a connu des changements. 

"Ça n'évoluait pas. C'est ainsi que le gouvernement a demandé une relecture, un toilettage et c'est qui a abouti à un nouveau code général des impôts qui reflète le visage économique de notre pays. 

Ainsi, ce document est passé devant l'Assemblée Nationale. C'est ce qui a permis d'avoir un document légal. Il y a des nouvelles dispositions légales pour que les usagers soient servis. Il faudrait bien que ceux qui l'appliquent soient bien outillés et puissent faire une meilleure interprétation dudit code. 

En ce qui est de mon devoir dans ce séminaire, je serai en charge des impôts locaux et des droits d'enregistrement. 

Ceci est très important pour l'économie nationale parce que quand il y a un déphasage entre les lois fiscales d'un pays par rapport à ce qui est sur le terrain, ça crée des contractions inutiles. Il y a eu des changements qui doivent être soumis à l'approbation des opérateurs économiques, mais aussi des changements qui doivent être à la portée de ceux qui sont chargés de l'appliquer sur le terrain. Et je me dis que quand c'est bien appliqué ça y va dans l'intérêt de tout le monde", a déclaré Cécé Zogbélemou. 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 655 311 114

 

 

 

Créé le Mardi 10 mai 2022 à 10:25

TAGS