Guinée : la grève des gardes pénitentiaires paralyse les audiences à la Crief

Guinée
Des magistrats de la Cour de Répression des Infractions Économiques
Des magistrats de la Cour de Répression des Infractions Économiques

CONAKRY- Déclenchée la semaine dernière, la grève des gardes pénitentiaires continue de paralyser les audiences dans les cours et tribunaux du pays, alors que plusieurs dossiers impliquant des anciens hauts commis de l'Etat, accusés de crimes économiques et de sang sont pendants devant les parquets des juridictions.

A la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief), les auditions dans le fond des anciens dignitaires écroués sont impactées.

Vendredi dernier, l’ancien Premier ministre Kassory Fofana, Dr Mohamed Diané et Oyé Guilavogui n’ont pu comparaître devant la chambre de l’instruction de cette juridiction spéciale à cause de cette grève.

Lire aussi-Guinée : vers une paralysie des activités judiciaires ?

Reportée à ce mardi 10 mai, leur comparution pourrait être ajournée à nouveau. Et pour cause, une source proche de la maison centrale nous a confié qu’« aucun prisonnier ne rentre, ni ne sort », à cause de la grève des gardes pénitentiaires.

Ces acteurs de chaîne pénale réclament l’application du statut particulier des personnels de l’administration pénitentiaire et du régime juridique des établissements pénitentiaires, signés en octobre dernier.

A suivre…

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.om

Créé le Mardi 10 mai 2022 à 12:05