Des citoyens interpellent le CNRD : "Nous voulons être indemnisés…"

Guinée forestière

CONAKRY-Dans la préfecture de Lola, située en Guinée forestière, plusieurs citoyens impactés par les travaux de construction d’une route nationale ont interpelé les autorités de la transition. Ils demandent à être indemnisés. Cette demande intervient alors que les opérations de récupération des domaines de l'Etat s'intensifient à l'intérieur du pays.

« Pendant la réalisation du projet de bitumage de la route qui passe dans la ville de Lola pour la Côte d’Ivoire, ils avaient tracé les distances pour libérer le passage de la route. Nos habitations ont été touchées. Ils ont pris 15m de chaque côté, ce qui fait 30m en tout. Ils avaient promis d’indemniser tous ceux qui ont été impactés le long de la route. Après, on ne sait pas ce qui s’est passé, les activités ont été arrêtés, sans qu’aucun citoyen ne soit indemnisé.  Les chinois ont fini par plier bagages, ils sont rentrés. Or, ils avaient recensé les trois corps : les propriétaires terriens, les locataires et ceux qui ont mis en location. Donc le blocus était au niveau du payement des indemnités au niveau de la population », nous explique-t-on.

 Les autorités communales de Lola interpellent les autorités afin que la population soit indemnisée. « Les planteurs au niveau de Zoo et dans les autres coins, ont reçu leur prime d'indemnisation. Ce qui a bloqué un peu notre processus de déguerpissement. Sous l'ordre du CNRD, à Lola il n'y a pas eu de résistance. Mais de grâce, qu'ils viennent travailler, c'est ce que veux de la population. (…). Donc, ils n'ont qu'à venir faire le bitumage. On veut le développement de notre localité", a lancé M.  Dolo Traoré, vice maire de la commune urbaine de Lola. 

Interrogé sur cette affaire d'indemnisation, le préfet de Lola a indiqué qu’il n’est pas bien imprégné de cette la situation. « Nous avons reçu des instructions. Si avec la société, ils devaient être dédommagés, ça ce n'était pas à mon temps, ils devaient accepter que la route passe pour qu'on les dédommage. Mais maintenant là, ça c'est pour l'Etat », a tranché le Colonel Cécé Maomou, préfet de Lola.

A suivre...

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Dimanche 08 mai 2022 à 17:45

TAGS