Santé infantile : lancement officiel à Conakry de la campagne intégrée de vaccination contre la rougeole et la méningite

Guinée

CONAKRY- Le Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique, à travers le Programme Élargi de Vaccination (PEV), a procédé ce samedi 7 mai 2022, au lancement de la campagne nationale intégrée de vaccination contre la rougeole et la méningite, en République Guinée. La cérémonie de lancement a eu lieu à la Mairie de Matoto, en présence des acteurs impliqués dans ce vaste programme.

Cette campagne de vaccination intégrée, qui va se dérouler sur 6 jours (9 au 14 mai 2022), va cibler 2.519.711 enfants âgés de 6 à 59 mois dans tout le pays pour la rougeole et 1.170.528 enfants âgés de 1 à 7 ans pour la méningite dans 17 districts à haut risque.

D'après les statistiques fournies par l'OMS (Organisation mondiale de la santé), les données surveillance de la rougeole en Guinée, au cours des deux dernières années, montrent que le pays a enregistré plus 505 cas confirmés et 34 décès en 2021 et 355 cas et 28 décès depuis le début de l'année 2022 dont 79% sont âgés de 6 à 59 mois et près de 70 à 80% non vaccinés.

En ce qui concerne les flambées épidémiques en Guinée, 18 districts ont été affectés en 2021 et 22 districts au 1er trimestre 2022. Selon les données de prise en charge dans les formations sanitaires appuyées par MSF (médecins sans frontières), 27.230 cas de rougeole ont été admis dans les centres depuis la semaine 27 de 2021. La proportion des enfants non vaccinés contre la rougeole est en moyenne de 82,95%.

Dans son allocution, la Cheffe de cabinet du Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique a exigé qu'un taux nettement élevé des enfants soit vacciné durant ces 6 jours de campagne dans tous les districts concernés. 

"Pour être performant, chaque district devra pouvoir vacciner au moins 95% de enfants à la fin de cette campagne. Cela est une exigence de qualité et de performance des journées nationales de vaccination.  Ça constitue ainsi un contrat d'objectif entre nous et la population guinéenne", a martelé Khaïté Sall, tout en lançant un appel à tous les acteurs impliqués dans cette campagne de vaccination intégrée. 

"Je lance un appel pressent aux agents vaccinateurs, aux mobilisateurs sociaux, aux superviseurs et à tous les acteurs impliqués dans cette riposte de faire preuve de responsabilité et d'engagement en vue de conférer à cette campagne une parfaite réussite. J'exhorte les gouverneurs, les préfets, les sous-préfets, les chefs de quartiers, les Maires de communes, les religieux, les ONG locales, les médias, les leaders d'opinion, les enseignants et toutes les personnes ressources de soutenir le département de la santé pour la réussite de cette campagne de vaccination en faveur de nos enfants. Je demande aux partenaires techniques et financiers de soutenir cette dynamique à travers la coordination nationale du programme élargi de vaccination", a lancé la représentante du Ministre de la santé à cette cérémonie.

D'après les données l'OMS, en ce qui concerne la méningite, la Guinée est située dans la ceinture de la méningite de Lapeyssonnie, une zone qui couvre 25 pays africains sub-sahariens où l'incidence de cette maladie potentiellement mortelle est particulièrement élevée. 

La Guinée a connu plusieurs flambées épidémiques de méningite dont celles de 2013 et 2014 qui ont conduit à une campagne de vaccination riposte. En 2020, 329 cas suspects et 15 décès de méningite ont été notifiés par les formations sanitaires grâce à la surveillance sentinelle. La Guinée a introduit le vaccin contre Men A depuis février 2021. Au regard des couvertures vaccinales, le risque d'éclosion des épidémies saisonnière est toujours élevé.

"Il est établi que, la rougeole est une maladie virale extrêmement contagieuse qui avant la généralisation de la vaccination frappait pratiquement tous les enfants du monde. Elle est parmi les principales causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans dans la Région Africaine de l'OMS", a expliqué le Représentant de l'OMS en Guinée avant de lancer un appel à tous les acteurs impliqués dans cette campagne de vaccination intégrée contre la rougeole et la méningite en Guinée. 

"Je voudrais lancer un appel à tous les acteurs notamment aux familles et aux leaders communautaires de mobiliser les cibles autour des équipes de vaccination. Aux agents vaccinateurs de vacciner chaque enfant et veiller à la qualité de la vaccination. Aux autorités administratives, la société civile, le secteur privé et les partenaires de renforcer leur engagement et leur soutien", a lancé Dr MANENGU. Casimir Tahikolasors.

Pour sa part, le Maire de la commune de Matoto a lancé un appel à la mobilisation et la sensibilisation pour la réussite de cette campagne de vaccination intégrée contre la rougeole et la méningite en Guinée. 

"Je lance un appel solennel à tous les acteurs impliqués, aux élus locaux, aux leaders religieux et communautaires ainsi qu'aux chefs de ménage pour sensibiliser et mobiliser la population à la cause commune que représente la lutte contre la rougeole et la méningite type A pour la vaccination en vue de garantir la santé de nos enfants de 6 à 18 mois", a lancé Mamadouba Tos Camara.

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le Samedi 07 mai 2022 à 19:29