Poursuites engagées par Charles Wright contre Alpha Condé : "Le nom du colonel Doumbouya devrait figurer sur la liste…"

Guinée
Alpha Condé, président renversé le 05 septembre par un coup d'Etat militaire par Mamadi Doumbouya, image d'archive
Alpha Condé, président renversé le 05 septembre par un coup d'Etat militaire par Mamadi Doumbouya, image d'archive

CONAKRY-Alors que les poursuites judiciaires annoncées contre Alpha Condé et 26 dignitaires de son défunt régime cristallisent les débats en Guinée, le RPG arc-en-ciel vient de jeter un nouveau pavé dans la mare.

L’ancien parti au pouvoir dénonce une démarche judiciaire sélective. Interrogé par Africaguinee.com, le Secrétaire permanent du RPG arc-en-ciel a déclaré que le Procureur est en train de fausser son chemin, en allant sur cette base. Dr Sékou Condé qui ne cache pas peine se demande pourquoi le nom du colonel Mamadi Doumbouya qui commandait les forces spéciales a été occulté alors qu’il avait été cité par le FNDC sur une liste déposée à la Cour Pénale Internationale.

« En Guinée, il y a tellement eu crimes de sang que s'il faut juger, il faut d'abord regarder dans le rétroviseur, aller depuis l'indépendance de la Guinée jusqu'à maintenant. Il y a eu tellement de crimes de sang, s'il faut réveiller tout ça là, les convocations vont s'allonger du jour au jour. Donc, on ne peut pas choisir aujourd'hui un seul camp, dire qu'on va les juger pour crimes de sang. Si c'est ça, je pense que les gens sont en train de fausser. Parce que si je me rappelle, le FNDC avait déposé des listes à la CPI (Cour pénale internationale) où il y avait des noms de personnalités du haut rang qui sont aujourd'hui à la tête du pays. Alors pourquoi on ferait une sélection en Guinée aujourd'hui ? On a trié par volet pour prendre seulement les responsables qui donnent la voix, les responsables du RPG arc-en-ciel. On a choisi ces gens pour dire qu'ils seront jugés pour crimes de sang. Sincèrement ça me fait mal », déplore ce haut dirigeant de l’ancien parti au Pouvoir.

Alpha Condé, l’ancien président, Amadou Damaro Camara, Claude Kori Kondiano, Kassory Fofana, Mohamed Diané et d’autres piliers du régime déchu sont poursuivis pour crimes, torture, exactions et d’autres atrocités commises ces trois dernières années. Mais pour Dr Condé, si on veut parler de crimes de sang, l’actuel dirigeant guinéen qui a renversé Alpha Condé, est arrivé au pouvoir en « versant du sang » lors du coup d’Etat de septembre dernier.

« Il y a eu beaucoup de choses. Le cas des massacres du 28 septembre au temps de Dadis est là, c’est récent. L’instruction de ce dossier est close, c'est déposé, on ne parle pas de ça. Et, on commence à prendre les choses à la légère.  C'est-à-dire ceux qui sont en profondeur, on les laisse et ceux qui sont à la surface on trie. Si on veut parler de crime de sang, mais le Colonel Mamadi DOUMBOUYA est venu dans le sang aussi. Le coup du 5 septembre il y a eu des morts, son nom devrait figurer. Sur la liste que le FNDC a déposé à la CPI, le nom du colonel Doumbouya était dedans. Donc, il faut que les guinéens essayent de voir, si on veut vraiment la vérité, on doit aller la chercher et ne pas avoir peur de la dire. C'est ça la vérité », a martelé le secrétaire permanent du RPG arc-en-ciel.

A suivre…

 

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tél. : (00224) 655 311 114

Créé le Samedi 07 mai 2022 à 12:19