La détresse des guinéens en Turquie : "Qu’a-t-on fait à Dieu pour mériter ce sort ? Aidez-nous..."

Turquie
Image d’illustration
Image d’illustration

ISTANBUL-La pénurie de passeports impacte des milliers de guinéens dans leurs activités à travers le monde. En Turquie, ils sont nombreux ces guinéens qui sont dans une galère et savent plus à quel saint se vouer. Car faute de ce fameux sésame en cours de validité, ils ne peuvent ni travailler, ni étudier, ni voyager.

Dans leur majorité, ce sont des étudiants. Ils lancent un appel pressant aux autorités pour leur venir en aide. C’est presque qu’en larmes que Mama Aissata Yattara décrit le calvaire des guinéens en Turquie. Elle explique que faute de passeports valide, la vie s’arrête.

« Je vous en prie, aidez-nous afin que nos autorités puissent savoir dans quelle galère nous vivons à l’étranger. Faute de passeports, la vie s’arrête pour nous. Depuis 201,6 on nous parle de passeports biométriques en Guinée, mais nous n’avons rien vu. J’ai même envie de pleurer ici tellement que nous sommes coincés. Si nous tombons malades ici, nous mourrons parce que faute d’un passeport valide, tu ne peux pas te soigner. Pourquoi ouvrir une ambassade qui ne répond pas aux attentes des compatriotes ? Aucun citoyen d’un autre pays africain ne souffre autant à l’étranger pour des documents. La Guinée est toujours dernière à la traîne. Tout dépend du passeport, sans ce document valide, tu ne peux rien faire. Dans certains pays où on a des ambassades, on avait entamé l’enrôlement pour les passeports, mais en Turquie Non.

En Turquie le problème de passeports date bien avant cette opération d’enrôlement, jusqu’à présent, ça perdure. Qu’est-ce que nous avons fait à Dieu pour mériter ce sort ? Dites aux autorités guinéennes que nous n’avons plus de mots. Nous souffrons. Tes parents ou des amis peuvent t’envoyer de l’argent que tu ne toucheras jamais sans pièces d’identité. Voilà le calvaire qui nous frappe. Imaginez depuis 2016, les gens sont bloqués, ils ne peuvent pas faire de déplacements. Il faut que l’Etat guinéen nous comprenne. Sans passeports nous ne pouvons pas avoir de titre de séjour. Or, sans séjour tu n’as droit à rien, même à l’hôpital, tu peux mourir sans avoir accès, c’est connu de tous. A l’heure où je vous parle, j’ai les larmes aux yeux.

Je dois prendre mon diplôme bientôt. Mais avec un passeport expiré, tous les autres documents ne sont plus légaux. Mon diplôme restera suspendu tant que je n’ai pas le passeport. Presque tous les guinéens sont dans cette situation en Turquie. On appelle souvent à l’ambassade sans suite. Moi par exemple je suis très loin d’Istanbul. Je suis Adana situé  à plus de 900 km d’Istanbul, il y a peu d’africains ici, je suis la seule fille guinéenne par ici et quatre autres étudiants guinéens, la majorité des africains et des guinéens sont vers Istanbul » déplore Mama Aissata Yattara qui ne sait plus quoi faire pour trouver le précieux sésame.

Nicolas Sanoh un autre citoyen Guinéen vivant sur le territoire turc est très inquiet de leur sort.  « J’ai eu beaucoup de problèmes dus au manque de passeport et je ne suis pas le seul. Nous voulons prendre le séjour, nous voulons travailler nous avions eu des personnes pour nous aider dans notre passion, nous voulons nous retourner au pays, nous voulons voyager vers d’autres pays mais certains n’ont pas de passeport. Pour d’autres, les documents ont expiré et la vie est très chère ici.  Il faut une fortune pour retourner au pays et renouveler le passeport. Pourquoi c’est nous les Guinéens qui sommes toujours là à pleurer, à être derrière tous les pays ? Le gouvernement doit nous aider à avoir les équipements nécessaires ici dans notre ambassade afin de nous faciliter la vie », lance cet autre compatriote.

Contacté par Africaguinee.com, un commissionnaire divisionnaire en service au ministère de la sécurité a indiqué que la pénurie se fait sentir même en Guinée et que tout s’explique par des mesures de réforme.

« Les opérations sont lentes c’est vrai. Mais il faut savoir que de véritables réformes sont engagées pour sécuriser le circuit de production des passeports. Le besoin est imminent pour des étudiants boursiers, des guinéens en contrat de travail à l’étranger, d’autres ont déjà des consentements de visa et même des malades, mais il faut la patience. Tout est prioritaire et urgent. Tout sera réglé pour les guinéens de l’intérieur ensuite, les enrôlements pour les guinéens de l’étranger se poursuivront certainement. Pour le moment rien n’est sûre », précise cet officier de police.

Au-delà de la Turquie, des guinéens vivant dans plusieurs pays étrangers sont confrontés à ce problème de documents de voyage. A Conakry, des guinéens dont les dossiers sont engagés depuis plusieurs semaines sont encore en attente de leurs passeports.

 

Alpha Ousmane AOB BAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 664 93 45 45

Créé le Vendredi 29 avril 2022 à 1:04