Mamadou Sylla révèle : “Les dessous de la colère du colonel Doumbouya…"

Guinée
Mamadou Sylla, président de l'UDG et Mamadi Doumbouya président de la transition
Mamadou Sylla, président de l'UDG et Mamadi Doumbouya président de la transition

CONAKRY-Pourquoi le colonel Mamadi Doumbouya a-t-il tenu vendredi 15 avril 2022 un discours musclé lors du lancement du cadre du dialogue inclusif ? Alors que les commentaires et spéculations vont bon train, Elhadj Mamadou Sylla qui avait pris part à cette rencontre lève un coin du voile sur les dessous de cette sortie musclée du Chef de l’Etat. Explications.  

« Vous savez, avant la rencontre, il y avait eu beaucoup d’interprétations dans les médias sur la sortie du Président lors du dernier conseil des ministres, lorsqu’il a invité les magistrats de la Crief à plus de professionnalisme et au respect de la Loi. Dans les médias certains en ont fait leurs choux gras en interprétant ça comme une injonction voilée faite aux magistrats pour leur demander de reculer.

Un chef, ce n’est pas tout le temps qu’il parle. Mais lorsqu’il réunit les gens, il profite pour répondre à certaines personnes. C’est dans ce cadre-là qu’il tenu ces propos pour bien recadrer les choses et faire comprendre aux gens que rien ne le fera reculer ou le faire détourner de son objectif. L’autre aspect qu’il ne faut pas ignorer, c’est le cas des anciens ministres détenus. Leurs avocats parlent beaucoup dans les médias. C’est tout ça qui l’a amené à tenir un discours aussi musclé.

Il faut aussi relever que lorsqu’un chef invite des gens à une rencontre et qu’ils l’ignorent surtout des ténors, ça l’amène à se défouler. S’il a parlé ainsi, c’est pour dire : que les gens viennent ou pas, il fera son boulot. Mais il faut le reconnaître que c’est un discours menaçant », explique Elhadj Mamadou Sylla, président de la Cored.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 17 avril 2022 à 16:30