Mamadou Sylla tacle Ousmane Kaba : "Je l’avais prévenu qu’il ira à la Crief avant moi…"

Guinée
Mamadou Sylla, président de l'UDG
Mamadou Sylla, président de l'UDG

CONAKRY-Elhadj Mamadou Sylla ne fait pas de cadeaux à Dr Ousmane Kaba, convoqué le 12 avril dernier à la gendarmerie où des OPJ (officiers de police judiciaire) enquêtent sur des crimes économiques présumés commis sous les régimes précédents. Le leader du parti PADES a été longuement auditionné par les enquêteurs de la Crief sur une affaire d’enrôlement présumé d’étudiants fictifs dans son université.

Interrogé ce jeudi 14 avril 2022 sur cette convocation, le leader de l’Union Démocratique de Guinée (UDG) a insinué que l’ancien ministre de l’économie et des finances récolte les fruits amers qu’il a semé en voulant plonger d’autres.

« On dit chez nous que quand la case de ton voisin est en train de brûler, il faut l’aider à éteindre le feu, parce que sinon le feu risque de se propager chez toi. On était tous tranquille lorsqu’il est monté sur ses chevaux pour envahir les médias en parlant des audits et évoquer mon nom. A l’époque il avait appelé pour qu’on soit traduit devant la Crief. Mais moi, je l’avais prévenu en lui disant que si je dois aller à la Crief, il ira avant moi, je le trouverai sur place. C’est ce qui s’est passé », a réagi M. Sylla.

En février dernier, la Cour de Répression des Infractions Économiques (CRIEF) avait annoncé l’ouverture d’une information judiciaire dans le dossier de la vente d’Air Guinée. Le parquet s’est fondé sur un rapport d’audit réalisé en 2009 sous la supervision de Dr Ousmane Kaba.

« Moi je ne me reproche de rien. Si on doit me demander, c’est de savoir comment j’ai acheté l’avion. C’est tout. Quoiqu’il arrive, en tout cas, Ousmane Kaba a été convoqué avant moi. Je pense que la prochaine fois, il va s’occuper de ses ognons et laisser les gens tranquilles. Il ne faut souhaiter du mal à ton prochain », a-t-il martelé.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 14 avril 2022 à 16:59