Échéances électorales : l’UFDG n’écarte pas l’option de "récuser" Mory Condé…

Guinée
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG

CONAKRY- Alors que la tutelle de l’organisation des élections vient d’être ramenée au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), une des principales forces politiques du pays n’écarte plus l’option de récuser Mory Condé, chef dudit département.

La formation politique dirigée par Cellou Dalein Diallo avertit que pour aller à une compétition électorale, il faut un arbitre neutre. Or, selon un des hauts dirigeants du parti, la manière par laquelle le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation a partagé le quota des 15 représentants des partis politiques au CNT, n’augure rien de rassurant. Ce partage inéquitable est un mauvais signal, selon Dr Fodé Oussou Fofana, dans la perspective des prochaines batailles électorales.

« S’il (Mory Condé, Ndlr) ne nous explique pas sur quel critère il s’est basé pour faire cette répartition injuste vis-à-vis de nous, il aura perdu notre confiance. L’arbitre doit être crédible. On doit aller à une élection en ayant une confiance absolue sur l’impartialité, la neutralité de l’organe de gestion des élections. S’il commence comme ça, il ne nous rassure pas », avertit le vice-président de l’UFDG.

Le CNT est une chose, observe Dr. Fofana. « Si c’est lui (Mory Condé, ndlr) qui doit organiser les élections, proclamer les résultats dire qui a gagné, qui n’a pas gagné, avec ce comportement, il crée des doutes dans notre tête. Il ne rassure plus. Il doit justifier cette décision », a-t-il martelé.

A suivre...

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 28 janvier 2022 à 20:59

TAGS