Evaluation des programmes d’enseignement : l’Université Nongo Conakry réédite l'exploit...

Enseignement supérieur
Mamadou Cellou Souaré, fondateur de l'Université Nongo Conakry
Mamadou Cellou Souaré, fondateur de l'Université Nongo Conakry

CONAKRY-Pour la deuxième année consécutive, l’Université Nongo Conakry (UNC) passe avec succès, l’évaluation de ses programmes d’enseignement. Autre prouesse, l’université a réussi à 100% l’habilitation de 21 diplômes. Ces résultats ont été obtenus au terme de l’évaluation effectuée par l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité dans l’Enseignement, la Formation et la Recherche (ANAQ-GN)

La cérémonie de présentation des résultats de ces évaluations a eu lieu ce samedi 22 janvier 2022 dans la salle de conférence de l’université Nongo Conakry. L’évènement a réuni les dirigeants de l’institution avec à leur tête, le Fondateur, Mamadou Cellou Souaré.  Pr Momo Bangoura, conseiller chargé des questions de l’enseignement supérieur, au ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, a également rehaussé de sa présence à cette cérémonie.

Pour l’année 2021, l’université a présenté (4) quatre programmes à évaluer en vue de leur accréditation et 21 diplômes pour l’habilitation. Au terme de l’évaluation interne puis externe à travers l’autorité d’assurance qualité (ANACQ), les quatre programmes présentés ont été accrédités, et les 21 diplômes candidats ont été habilités. « Ce qui donne 100% sur toute la ligne » explique le recteur Mamadou Bobo Sow.

Les programmes accrédités sont : les méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises connu sous le nom de Miage ; le programme de banque et finances, le programme de commerce international (Transit/Douane) et le programme de sociologie.

« Ces résultats sont le fruit d’un travail acharné. Avant même cette session d’évaluation et de qualité, l’UNC s’inscrivait dans ce programme. C’est toujours notre leitmotiv depuis la création de l’université », a précisé Mamadou Bobo Sow, recteur de l’université Nongo Conakry.

Pour le fondateur de l’université Nongo Conakry, ces résultats démontrent une fois de plus le sérieux qu’accordent les responsables de l’institution à la qualification de la formation des étudiants.

« Ces résultats démontrent une fois encore de plus qu’à l’UNC, c’est le sérieux. Nous avons tous nos programmes qui sont accrédités, nous sommes habilités à délivrer des diplômes. Ce qui veut dire que l’UNC est une université qui respecte les normes internationales dans la formation. Dans toutes les universités du monde, les programmes sont accrédités et habilités, c’est pour dire donc à l’opinion nationale, sous régionale et internationale qu’à l’université Nongo Conakry, c’est la qualité. Notre objectif c’est de faire de notre université une référence. C’est ce qui est atteint grâce à tous ces résultats », s’est réjoui Mamadou Cellou Souaré, fondateur de l’université Nongo Conakry.

De son côté, le conseiller chargé des questions de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique a souligné toute l’importance pour les universités à soumettre leurs programmes d’enseignement pour l’accréditation et l’habilitation dans la délivrance des diplômes.

« L’évaluation est un phénomène mondial bien qu’en Guinée, nous venons de commencer. Le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation a jugé nécessaire de suivre le mouvement. Parce que les diplômes ne peuvent pas être reconnus au niveau international sans les accréditations ou l’habilitation de l’institution qui délivre les diplômes. C’est pourquoi l’Agence nationale de contrôle qualité des programmes d’enseignement (ANAQ), a été mise en place. C’est une structure totalement indépendante et autonome. Depuis trois ans maintenant, nous avons entamé ce programme et les instituts d’enseignement supérieur publics, les universités publiques et privées ont adhéré au programme », a déclaré Pr Momo Bangoura.

Selon lui, le ministère de l’enseignement supérieur a lancé cet appel à évaluation des programmes et d’habilitation à tous les niveaux. Toutes les universités doivent se soumettre à ce programme, précise M. Bangoura.

« C’est pour leur propre renommée, c’est pour faciliter aux étudiants la poursuite des études à l’extérieur, et c’est aussi pour la qualification du système éducatif guinéen », a ajouté le représentant du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation à cet évènement.

Pour rappel, l’université Nongo Conakry a ouvert ses portes en 2007 avec quatre (4) programmes de licence. En 2022, elle compte 14 programmes de licences et six programmes de master. Les Onze (11) programmes ayant sorti ses diplômés sont accrédités par l’autorité nationale d’assurance qualité. Depuis trois ans, l’université a ouvert un département d’enseignement professionnel pour le BTS. Elle a aussi créé depuis quelques années, un centre d’innovation technologique et de certification (CITC).

Siddy Koundara Diallo

Pour africaguinee.com

Tel: (00224) 655 311 114

Créé le Samedi 22 janvier 2022 à 18:36