UMS sanctionne les fauteurs de trouble et met en place une sortie de crise avec tous ses partenaires

Boké
Logo de UMS
Logo de UMS

Après plusieurs jours de fortes tensions et l’arrêt des opérations à Boké, une réunion s’est tenue à la direction générale de UMS, présidée par l’inspecteur général du Travail, en présence de l’inspecteur général du ministère des Mines et des syndicats élus.

D’abord, il a été constaté que toutes les parties prenantes, salariés, direction, communautés, associations de ressortissants, sages, élus locaux et administrations en charge, sont unanimes sur la nécessité de la reprise des activités.

Ensuite, les échanges ont confirmé que les nombreux actes violents de ces derniers jours sont le fruit d’une bande organisée, souhaitant délibérément nuire au groupe UMS et à ses salariés.

Pour bien faire, il a été décidé de :

  1. L’identification de toutes les personnes ayant participé à ces actes de violence ;
  2. L’application de sanctions légales prévues notamment dans le cadre du Code du travail.

La mise à l’écart de ces éléments violents devrait permettre la reprise du travail dans des conditions de sécurité satisfaisantes.

Les participants ont été unanimes sur le souhait d’une sortie de crise rapide et prient pour que la paix et l’harmonie règne à nouveau sur les sites.

Créé le Jeudi 20 janvier 2022 à 18:05

TAGS