Mali : Comment Assimi Goita compte contourner les sanctions de la CEDEAO?

Guinée
Colonel Assimi Goita président de la transition malienne et son premier ministre Choguel Maiga
Colonel Assimi Goita président de la transition malienne et son premier ministre Choguel Maiga

CONAKRY-Après avoir validé vendredi 14 janvier 2022 son plan de riposte contre les sévères sanctions des dirigeants de la CEDEAO, le chef de la junte malienne s’active sur le front diplomatique.

Objectif phare de cette nouvelle offensive, œuvrer pour éviter la rupture en approvisionnement alors que le Sénégal, la Côte d’Ivoire ont fermé leurs portes à Bamako.

Déjà rassuré d’avoir le soutien de Mamadi Doumbouya qui a décidé de maintenir ouvertes les frontières guinéennes,  le colonel Goita dépêchera des émissaires dans 72h en Mauritanie -pays voisin non membre de la Cédéao-, selon Rfi.

Objectif est de voir comment contourner l’embargo qui frappe le Mali, et envisager d’utiliser à l’import comme à l’export les ports mauritaniens. La même délégation officielle malienne se rendra ensuite dans la foulée en Algérie pour les mêmes raisons.   

Alger et Nouakchott pourraient fortement conseiller aux envoyés du colonel Assimi Goïta, d’établir un chronogramme des actes à poser pendant le reste de la transition, afin d’organiser les élections générales cette année et pas au-delà.

L’idée serait partagée par les deux institutions sous-régionales (CEDEAO, UEMOA) auteurs des sanctions décrétées contre le Mal, selon toujours Rfi.

Ce vendredi 14 janvier 2022, à l’appel de la junte, les maliens sont massivement sortis pour protester contre les sanctions de la CEDEAO.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Samedi 15 janvier 2022 à 11:11