Mali: Washington soutient les sanctions de la Cedeao contre la junte

Afrique
Joe Biden, président des États-Unis
Joe Biden, président des États-Unis

CONAKRY-L'étau se resserre contre la junte Malienne visée par de lourdes "sanctions", de la communauté économique des États d'Afrique de l’Ouest.

Les Etats unis viennent d’annoncer dans un communiqué leur soutien aux actions annoncées par les dirigeants de l'autorité sous-régionale.

En sommet extraordinaire, le 9 janvier 2022, les chefs de la Cedeao et de l'Uemoa ont décidé de prendre des lourdes sanctions contre la junte militaire au Mali. Parmi elles, le gèle des avoirs maliens au sein de la BCEAO, la fermeture des frontières entre le Mali et les États membres de l'organisation mais aussi de suspendre les transactions ave  Bamako à l'exception des produits médicaux et de première nécessité.

L’organisation sous-régionale a aussi décidé par ailleurs le retrait des ambassadeurs de tous les pays membres de la CEDEAO au Mali ainsi que d'autres sanctions concernant l'aide financière. Des sanctions que soutient Washington. 

“Les États-Unis saluent les actions fortes menées par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) en faveur de la démocratie et de la stabilité au Mali à la suite de son sommet extraordinaire du 9 janvier 2022. Nous partageons la profonde déception de la CEDEAO face au manque d'action ou de progrès du gouvernement de transition du Mali dans l'organisation des élections, comme il s'est engagé à le faire à la suite du coup d'État d'août 2020. Nous soutenons la décision de la CEDEAO d'imposer des sanctions économiques et financières supplémentaires pour exhorter le gouvernement de transition à tenir son engagement envers le peuple malien de ramener son pays à la démocratie”, a indiqué Washington dans un communiqué.

L’administration Biden dénonce également le déploiement des mercenaires russes Wagner au Mali. 

“Nous faisons également écho à la préoccupation de la CEDEAO concernant l'impact déstabilisateur probable des forces du groupe Wagner soutenues par la Russie au Mali. Comme indiqué dans la déclaration du Département du 15 décembre 2021, ces forces n'apporteront pas la paix au Mali et détourneront des ressources de la lutte des Forces armées maliennes contre le terrorisme”, a précisé les États-unis qui exhortent la junte malienne à organiser les élections et rendre la gouvernance du Mali à son peuple.

 

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 669 91 93 06

Créé le Mardi 11 janvier 2022 à 10:41