Sanctions contre le Mali : la Guinée se désolidarise de la CEDEAO…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-La Guinée s’est désolidarisée de la CEDEAO qui a pris des sanctions sévères contre le Mali, dimanche 09 janvier 2022, lors d’un sommet extraordinaire. N’ayant pas été associé à la décision des dirigeants de la CEDEAO, Conakry a annoncé ce lundi 10 janvier 2022 que les frontières de la Guinée restent toujours ouvertes.

Le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) rappelle que le Communiqué de la conférence de la CEDEAO en date 08 septembre 2021 a consacré la suspension de la Guinée de toutes les instances de l’institution sous-régionale.

« Le CNRD tient à informer l’opinion nationale et internationale que la République de Guinée n’a en aucune façon été associée à la décision du quatrième sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CEDEAO en date du 09 janvier 2022 relatives aux sanctions prises contre la république sœur du Mali », a précisé la junte guinéenne dans un communiqué lu à la télévision nationale.

En conséquence, précise la même note,  le CNRD réaffirme que les frontières aériennes, terrestres et maritimes de la République de Guinée restent toujours ouvertes à tous les pays frères conformément à sa vision panafricaniste.

« La République de Guinée réitère sa volonté de respecter et d’appliquer les conventions, accords et traités bi et multilatéraux auxquels elle est partie », a ajouté le communiqué lu par la porte-parole du CNRD.

 

Africaguinee.com

Créé le Lundi 10 janvier 2022 à 22:58