Cellou Dalein Diallo : "La CEDEAO est souveraine dans ses décisions…"

Guinée
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Les lourdes sanctions prises par la Cedeao (communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest) contre le Mali, ont fait réagir Cellou Dalein Diallo.

Interrogé ce lundi 10 janvier 2022, l’ancien premier ministre guinéen s’est dit peiné que ces sanctions touchent le peuple malien.

Le leader de l’UFDG indique toutefois qu’il faudrait que les Etats membres de la CEDEAO respectent l’autorité sous-régionale.

 « La CEDEAO est souveraine dans ses prises de décisions. Mais, je suis peiné que le peuple malien soit touché par ces sanctions. Il faut que nos États aussi respectent les engagements qu’ils prennent vis-à-vis de notre organisation sous-régionale », réagit Cellou Dalein Diallo.

Réunis dimanche pour un sommet extraordinaire, les chefs d’Etat de la communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ont décidé de mettre le Mali sous « embargo » : gel des avoirs maliens au sein de la BCEAO, fermeture des frontières, suspension des transactions avec Bamako à l'exception des produits médicaux et de première nécessité, retrait à Bamako des ambassadeurs de tous les pays membres de la CEDEAO.

Voilà entre autres les lourdes sanctions prises par la CEDEAO contre le Mali, qui en application du principe de réciprocité, a décidé de fermer à son tour ses frontières avec les pays de la CEDEAO ayant entériné ces sanctions et de rappeler ses ambassadeurs.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 10 janvier 2022 à 15:35