CNT : acculé par la classe politique, le CNRD va devoir "trancher"…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-Englué dans un « blocage » provoqué par la pléthore de candidatures dans la course au Conseil National de Transition (CNT), le comité national de rassemblement pour le développement (CNRD), va devoir trancher.

La concertation qui avait été annoncé pour trouver un « consensus » n’aura finalement pas lieu. Les nouvelles autorités vont devoir faire un « travail d’arbitrage » pour le choix des 81 conseillers devant siéger au futur CNT, organe chargé de proposer le chronogramme de la transition.

Ce travail est en cours, a-t-on appris. Mais les choses ne sont pas si simples, car il va falloir trancher sur 706 candidatures.

Face au statut quo qui s’est installé, le CNRD est acculé de tous côtés depuis un certain temps, y compris par la société civile.

Le Gouvernement n’a désormais plus le choix que de trancher,  d’autant plus que l’impatience grandit au sein de classe politique et la pression ne faiblit pas au niveau de la communauté internationale.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Samedi 08 janvier 2022 à 18:36

TAGS