Spoliation des domaines de l’Etat : Ousmane Gaoual Diallo attaque le mal à la racine…

Guinée
Ousmane Gaoual Diallo, ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’Aménagement du territoire
Ousmane Gaoual Diallo, ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’Aménagement du territoire

CONAKRY-Face aux sempiternels problèmes liés à la gestion foncière et à la spoliation des domaines de l’Etat, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire veut « couper le mal à la racine ».

Pour mettre fin à la « pagaille » qui règne dans ce secteur depuis des années, Ousmane Gaoual Diallo a annoncé plusieurs mesures, parmi lesquelles des interdictions faites aux

Directeurs préfectoraux de l’Habitat de faire des lotissements jusqu’à nouvel ordre.

Le constat révèle que la part devant revenir à l’Etat lors des « aménagements » et qui devait constituer le stock privé du patrimoine non bâti de l’Etat, est spolié par des cadres de l’habitat. « Il se partageaient la part revenant à l’Etat quand il y a un lotissement », confie une source du département de l’Habitat.

Ousmane Gaoual Diallo, a donné des instructions fermes aux -Directeurs préfectoraux de l’Habitat de Kindia, de Dubreka, de Coyah et de Forécariah ainsi que les Directeurs des cinq communes de Conakry-, de faire la comptabilité des lotissements réalisés dans les différentes préfectures en 2021.

Plus loin, apprend-on, il a demandé à ces responsables locaux de montrer la part revenant à l’Etat afin que ces domaines soient immatriculés immédiatement au nom de l’Etat. Les calques déposés à la DATU (direction de l’aménagement du territoire) doivent être également fournis.

« Ces claques permettront de faire la comptabilité réelle des domaines revenant à l’Etat dans toutes les circonscriptions où il y a eu des lotissements pendant l’année écoulée », nous a précisé un cadre du ministère de de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire.

Outre la suspension des lotissements, Ousmane Gaoual Diallo demande l’immatriculation des terres avant d’être vendues. Ce pour enrayer les conflits dans la gestion foncière.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 23 décembre 2021 à 15:31