Nzérékoré : Une affaire de vol vire en émeutes au lycée Alpha Yaya Diallo...

Guinée forestière

NZEREKORE- Une affaire de vol de documents a tourné au vinaigre à lycée-collège Alpha Yaya Diallo, situé au quartier Gbahana dans la banlieue de Nzérékoré. Ce mercredi 15 novembre 2021, les échauffourées ont éclaté entre des agents des forces de l'ordre et des élèves. Tout est parti d’une affaire de vol de documents.

Michel Delamou, élève de la terminale et ancien président du comité de coordination de l'école a été pris en flagrant délit de vol, nous apprend-t-on. C'est son incarcération qui a provoqué ces émeutes qui ont perturbé les cours dans cette école. Les forces de l'ordre sont intervenues à coup de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui lançaient des pierres en direction de l’établissement. Un élève que nous avons interrogé explique la scène.

 "C'est depuis le vendredi que l'ex président du comité de coordination de l'école a volé des livres appartenant aux élèves. On l'a pris la main dans le sac. Le responsable de presse scolaire a organisé cette manifestation pour perturber les cours", confie Tamba Millimono élève de la 12ème science sociale. 

Rencontré, le proviseur de l'école est revenu sur la genèse de ces incidents. « J'ai été victime de beaucoup de vols au sein de l'établissement, même mon ordinateur n’a pas été épargné. A notre fort étonnement, samedi dernier, le gardien a entendu un bruit dans le magasin. Il a fait appel à un de mes garçons. Ils ont ouvert le magasin par la fenêtre, c'est Michel qu'on voit en train de mettre dans des cartons, les documents de l'école.

Même moi j'avais beaucoup de livres qui disparaissait. J'accusais le magasinier. Mais ce jour-là, on a vu Michel avec 6 colis autours de lui. Lorsqu’on l’a interrogé, il a dit qu'il est en train de prendre des documents pour envoyer à un de ses frères qui a un établissement. Il a tenté de soudoyer le gardien avec 300.000fg pour ne pas que ce dernier le dénonce. Le gardien a refusé. Il a promis un million ce dernier a refusé. C'est ainsi que nous avons été saisis.

Donc le collège des professeurs a demandé à Michel de dénoncer ces complices. Mais il a continué à dire qu'il est seul dans ces forfaitures. Entretemps, il était avec un de ces camarades qui s'est déclaré librement. C'est dans ces circonstances qu'il a été déposé à la police pour des fins d'enquêtes. C'est comme ça qu'un petit groupuscule de personnes qui ne veut pas que les cours marchent et qui ne veut pas que Michel les dénonce, se sont mis à lancer les pierres », nous a confié Francis Sagno proviseur du lycée-collège Alpha Yaya Diallo.

A suivre...

 

Paul Foromo Sakouvogui

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A N’Zérékoré

Créé le Mercredi 15 décembre 2021 à 16:08