Covid-19 : grâce au projet PERSIF, dix CeTPI bénéficient d’un don d’équipements de pointe

Guinée

CONAKRY-Grâce au Projet « Fonds d'Investissement Social de Relance Post Ebola » (PERSIF), financé par le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le Fonds Africain de développement (FAD) et l'initiative Eau et Assainissement (RWSSI), plusieurs centres de traitement épidémiologiques ont bénéficié, ce mercredi 24 novembre 2021, d'un important lot d’équipements médicaux modernes de réanimation. D’une valeur de plus de six milliards de francs guinéens hors taxes, ce don est destiné à dix districts sanitaires du pays.

Ledit don est composé notamment d’unités de réanimations, de dix (10) appareils respiratoires et de 10 respirateurs de mucosité ravitaillés par 900 bouteilles d’oxygènes. La remise a eu lieu au Centre de Traitement Epidémiologique de Nongo. La cérémonie a été présidée par le Ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, Lanciné Condé. À ses côtés, des représentants du ministère de la Santé et de l'Action Sociale, ainsi que du Directeur général adjoint de l'Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire.

Selon le coordinateur national du Projet « Fonds d'investissement social de Relance Post Ebola (PERSIF) », ce don vise à améliorer la résilience des communautés touchées par la maladie à virus Ebola à travers la restauration des services sociaux de base, la relance des opportunités économiques locales, en particulier pour les femmes, grâce à la création d'emplois durable.

Il comprend trois composantes qui appuieront des activités et des sous-projets dans les communautés touchées par l'épidémie d'Ebola, à Coyah, Forécariah, Kindia, Guéckédou, Macenta et N'Zérékoré, en mettant un accent sur l'assainissement, la construction des infrastructures sanitaires, les communautés transfrontalières, les micros, les petits entrepreneurs qui ont été affectés de manière défavorable par l'épidémie d'Ebola. Ces composantes du projet sont :

La restauration des services sociaux de base,

La relance des opportunités économiques locales,

La gestion et la coordination du projet.

Sur la base de la requête formulée par le Gouvernement guinéen, une partie des ressources du projet a été affectée à la riposte à la COVID-19. Pour ce faire, aux côtés de l'Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire, le projet avait fourni au plus fort de la crise 1 200 000 masques artisanaux, 10 000 kits de lavage de mains, des consommables sanitaires, des médicaments et deux pickups.

Cette remise d'équipements s'inscrit dans cette requête formulée par les autorités guinéennes”, a précisé Mohamed Diaby, le coordinateur national du projet. Il s'agit de matériels divers nécessaires au fonctionnement d'unités de réanimation dans dix districts sanitaires du pays. Ces appareils sont capables d'assister les personnes souffrant d'insuffisances respiratoires, de traiter le trouble du rythme cardiaque ou, dans des cas extrêmes, de sauver la vie des patients atteints de graves complications respiratoires. Le coût total est de 6.336. 079.302 Gnf hors taxes, financés par la BAD.

Nous sommes là aujourd'hui pour mettre à disposition des équipements de pointe en faveur de dix (10) centres épidémiologiques. On ne peut se douter de l'importance de cet appui parce que nous en sommes tous conscients : une épidémie comme la Covid-19 affecte la capacité respiratoire de bien de patients. Donc, le projet est intervenu par la mise à disposition d'unités de réanimation composé de plusieurs intrants, des équipements de pointes. On peut relever 10 appareils qui vont assister les malades en difficultés de respiration, des respirateurs également. On a également mis à disposition neuf cent (900) bouteilles d'oxygènes. Ces équipements tous réunis vont permette à dix districts sanitaires à l'intérieur du pays de sauver des vies des patients”, a précisé Mohamed Diaby.

Ces équipements de pointe en faveur de 10 centres de traitement épidémiologique viennent renforcer les capacités des structures de prise en charge de la Covid-19 en Guinée. Le geste réjouit la représentante du ministre de la santé. “Ces équipements arrivent à un moment où nos indicateurs de riposte contre cette pandémie sont très encourageants, mais nous devons encore redoubler d'efforts pour maintenir le cap en vue d'un contrôle efficace de la maladie dans notre pays ”, a déclaré Dr Ciré Camara, responsable à la direction nationale de la santé familiale. 

De son côté, le ministre de l'Economie des Finances et du Plan, s'est réjoui de présider cette cérémonie qui s'inscrit dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 à travers de la mise en œuvre du projet d'investissement social post Ebola qui est restructuré pour libérer des ressources utiles avec l'apport de la BAD.

Le montant ainsi libéré a permis en urgence des attributions d'équipements, du matériel médical dans la lutte contre la Covid-19 dans notre pays. C'est un geste très apprécié. C'était un projet pour Ebola qui a été multiplié pour libérer des ressources qui nous a permis de faire face à la pandémie de Covid-19. Nous remercions la BAD. Nous fondons l'espoir que ces équipements destinés à dix centres de traitement épidémiologique sauveront de nombreuses vies et contribueront à l'accélération de la sortie de la pandémie qui est humainement et économiquement éprouvante” a déclaré Lanciné Condé, qui a adressé ses remerciements au Groupe de la Banque Africaine de Développement.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 311 114

Créé le Mercredi 24 novembre 2021 à 22:46

TAGS