Adama Barrow étale ses ambitions : "Si je suis réélu pour un second mandat…"

Gambie
Adama Barrow candidat sortant à la présidentielle du 04 décembre
Adama Barrow candidat sortant à la présidentielle du 04 décembre

BANJUL-La campagne présidentielle gambienne a atteint sa vitesse de croisière. Les six candidats en lice au scrutin du 04 décembre prochain commencent à regagner la capitale.  Adama Barrow, le président sortant est le tout premier candidat à regagner Banjul où il a été accueilli, par une foule en liesse tard dans la nuit du dimanche à lundi 22 novembre 2021.

La grandiose réception s’est prolongée jusqu’aux portes de 4 heures du matin. Requinqué par cet accueil, le président candidat espère bien remporter les élections pour un second mandat en vue de terminer ses chantiers. Pour réussir son pari, Adama Barrow brandit son bilan qui, selon lui plaide en sa faveur.

Il était déjà 3 heures du matin, quand Barrow est rentré à Banjul sous les ovations de ses militants. C’est dans l’enceinte du palais présidentiel state House qu’il s’est exprimé, affichant ses ambitions.

« La volonté du peuple gambien est clair : c’est la continuité du président Barrow que je suis. Si nous sommes réélus pour un second mandat -d’ailleurs nous sommes sûrs d’être réélus-, nous allons nous inscrire dans la logique de la continuité des projets engagés depuis 4 ans », a-t-il déclaré.

Le président sortant promet de construire des infrastructures routières, des écoles et des hôpitaux et fournir de l’électricité aux populations gambiennes.

« Aidez le peuple, c’est de faire ce dont il a besoin. La vérité, ils ont vu sur quoi je dois continuer et je suis fier que tous les gambiens soient de mon côté. Mon combat de tous les jours durant le premier mandat, c’est les routes, les hôpitaux, les infrastructures de développement et l’énergie. Ce sont les secteurs les plus importants pour un pays.

C’est visible, tout le monde est content.  C’est le même calendrier qui va se poursuivre pendant le second mandat si nous sommes réélus. Nous allons élargir les projets que le peuple apprécie. Au premier mandat c’est les gens qui vous élisent mais au deuxième, c’est votre travail qui vous reconduit », rassure le président Adama Barrow au state House

Ils étaient des milliers de partisans sortis dans les rues de Banjul pour accueillir le candidat à sa propre succession. Jeynaba Diao arrive de Brikama à vélo pour exprimer son adhésion au NPP, le nouveau parti crée par Adama Barrow tombé en disgrâce avec son ancien parti qui l’avait porté au pouvoir en 2016.

 « Il faut rendre gloire à Dieu de nous avoir donné Adama barrow, c’est pourquoi nous voulons l’élire pour un second mandat. Depuis qu’il est devenu président le pays est calme, il a lancé de grands projets en Gambie. Aucun citoyen n’est menacé, la peur n’est plus en Gambie. Depuis 14 heures nous l’attendons, il le mérite », lance cette militante du NPP, national peoples party.

Fatou Sacko habite à Banjul. Elle compte soutenir le président sortant pour lui restituer la monnaie sociale, suite à l’appui aux groupements de femmes lors de son premier mandat qui s’achève. 

« Depuis l’élection de Adam Barrow il n’y a pas de problème en Gambie, il y a la démocratie. C’est un homme très démocrate. Les femmes l’aiment beaucoup, je travaille avec au moins 10.000 femmes dans le cadre des projets d’appui aux femmes. Le président nous accompagne, tout est normal en Gambie maintenant », déclare cette militante du président sortant.

Après Adama Barrow, le candidat de l’UDP de Oussainou Dabo, le principal parti d’opposition est attendu jeudi 25 novembre dans la capitale Banjul.

Depuis Banjul, Alpha Ousmane Bah

Envoyé spécial d’Africaguinee.com

Créé le Mardi 23 novembre 2021 à 9:54