Cas d’Alpha Condé : Dos au mur, le RPG arc en ciel a fait son choix…

Guinée
L'ancien président guinéen Alpha Condé
L'ancien président guinéen Alpha Condé

CONAKRY-Deux mois après le coup d’Etat du 05 septembre ayant mis fin aux onze années de règne d’Alpha Condé, le RPG arc-en-ciel l’ancien parti au pouvoir peine à se remettre du choc. La vitesse par laquelle le régime de son champion a été renversé par le colonel Mamadi Doumbouya en est certainement pour quelque chose.

Depuis le putsch, le parti de la marée jaune et ses alliés continuent de revendiquer la libération du président déchu, mais leurs « marges de manœuvres » sur cette question sensible restent très minces. Même celles qu’ils auraient pu brandir pour mettre la pression sur la junte ont manifestement été mises de côté.

Certains observateurs avaient pensé que le RPG arc-en-ciel et ses alliés n’allaient se précipiter à se battre pour obtenir des strapontins au sein du futur CNT (conseil national de la transition) alors qu’Alpha Condé est en détention.

« Ils auraient posé comme condition -ne serait-ce que pour la forme- de leur participation au sein de cet organe, la libération de l’ancien président, sinon ils boycottent », souligne un observateur. Manifestement cette option est écartée. L’ancienne mouvance présidentielle enverra bien la liste de ses candidats au MATD pour être représentés au sein de cet organe législatif.

Sur la question d’ailleurs, nous apprenons que les tractations sont très avancées au sein de l’ancienne mouvance. Le RPG arc en ciel s’est même réuni sur ce sujet ce jeudi, a-t-on appris avoir été reçu par le ministre Mory Condé la veille.

Cette posture de l’ancien parti au pouvoir vis-à-vis d’Alpha Condé laisse certains interloqués. Toutefois d’autres comprennent parfaitement cette attitude la jugeant réaliste face aux enjeux du moment.

« Le colonel a été ferme sur le cas Alpha Condé, disant que la justice décidera de son sort. Est-ce qu’il faut continuer à revendiquer une chose dont ils ont la certitude qu’ils n’obtiendront pas dans l’immédiat ? C’est tout à fait réaliste pour eux de faire face aux enjeux du moment pour obtenir des représentants au CNT. Sinon ils risquent de perdre des deux côtés. Ils n’auront ni la libération d’Alpha Condé, ni de représentants au CNT », analyse cet observateur de la scène politique.

Les velléités bellicistes qui avaient commencé à émerger au sein de l’ex parti présidentiel ont été cassées dans l’œuf par le chef de la junte qui a rappelé à l’ordre dans un ton ferme les barons du régime déchu. Depuis ce rappel à l’ordre autoritaire, les caciques du régime Condé qui avaient recommencé à pousser du poil de la bête avec des sorties à l’emporte-pièce se sont calmes.

Les rares qui prennent la parole en public sont de plus en plus soignés dans leurs propos. Comme pour qu’en ce qui concerne le « combat » pour la libération d’Alpha Condé, le RPG arc-en-ciel a fait le choix de la « résignation ».

Rappelant qu’après le coup d’Etat, ce n’est qu’après plusieurs jours que le RPG arc-en-ciel est sorti de son silence assourdissant pour revendiquer du bout des lèvres la libération du président renversé, en prenant le soin de ne pas condamner le putsch.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 19 novembre 2021 à 19:34