Labé : découverte d’un champ de drogue à Hafia, deux individus aux arrêts…

Moyenne Guinée
Des individus arrêtés pour trafic de drogue à Hindé
Des individus arrêtés pour trafic de drogue à Hindé

LABE-Les services de police de la préfecture de Labé, en moyenne Guinée ont fait une découverte spectaculaire dans la sous-préfecture Hafia. Il s’agit de la découverte de champs de chanvre indien dans le district de Hinde, situé dans la sous-préfecture de Hafia.

Comment cette opération a été menée ? Les voyages incessants d’une femme et un groupe d’hommes ont attiré l’attention. Ils viennent le jour du marché hebdomadaire pour faire le trafic de drogue dans une maison qu’ils ont loué autour du marché. Ce mardi 12 octobre 21, ils ont été surpris par la garde communale avec une quantité de drogue en vente, à côté d’un champ presqu’en maturité. Les trois présumés trafiquants mis aux arrêts ont été conduits à Labé pour approfondir les enquêtes.

« C’est dans le district de Hindé, commune rurale de Hafia que nous avons découvert ce champ de chanvre indien, nous recherchons encore parce qu’il semble qu’il y a d’autres champs dans les parages. En fait, c’est un Monsieur de Dalaba qui loge dans la maison d’un proche. Tous les jours du marché, il vient ici avec d’autres personnes pour faire le trafic de drogue dont une femme qui vient de Dioungol. Nous ne savions pas. C’est au décès du propriétaire de la maison que nous avons voulu ramener sa famille au village en récupérant la maison. C’est dans cette circonstance que nous avons eu l’information qu’ils y vendent de la drogue. Les agents se sont mobilisés pour les mettre aux arrêts avec des quantités importantes. A côté, nous avons découvert des petits champs de chanvres indiens entretenus par eux. La femme et deux hommes sont pour le moment mis aux arrêts et conduits à Labé ; nous recherchons les autres. Nous avons déterré les champs pour les embarquer avec » explique A.B un habitant de Hinde joint par Africaguinee.com

Des sages du village invitent la sécurité à nettoyer proprement la zone afin d’éviter que les jeunes soient détruits par la drogue. Ils réclament aux présumés trafiquants qui ne sont pas du village, soient interdits d’accès à Hindé même après leur libération.

Au commissariat central de Labé, une source confie que deux hommes et une femme ont été conduits dans leurs locaux. La même source nous indique que la femme n’est pas concernée. Elle aurait été remise en liberté depuis la nuit dernière.

 

Alpha Ousmane Bah (AOB)

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 13 octobre 2021 à 16:31

TAGS