Lettre ouverte : Un citoyen guinéen fait des recommandations au Premier Ministre Mohamed Béavogui…

Libre Opinion
Amadou Saikou Diallo
Amadou Saikou Diallo

CONAKRY- Alors que la mise en place du nouveau Gouvernement est attendu dans les prochaines heures, un citoyen guinéen résidant aux États-Unis vient de s’adresser au Premier Ministre Mohamed Béavogui.

Dans une lettre ouverte dont copie est parvenue à la rédaction d’Africaguinee.com, M. Amadou Saikou Diallo a fait une série de recommandations au nouveau locataire du Palais de la Colombe.

 

À M. le Premier Ministre Chef du Gouvernement Guinéen.

Monsieur le Premier Ministre, A l’occasion de votre nomination comme chef du gouvernement de la transition en République de Guinée, j’ai l’honneur de m’adresser à votre auguste personne pour vous féliciter de cette promotion et vous souhaiter une excellente réussite de cette transition dont les attentes sont nombreuses et toutes urgentes. De ma part, je voudrai ici vous faire part d’un sujet qui me tient à cœur et qui fait l’objet d’inquiétude au niveau de la majeure partie de nos concitoyens : l’environnement. Compte tenu de la gravité de la situation environnementale de notre pays, j’ai la profonde conviction que les autorités actuelles ont le devoir de déclarer une urgence environnementale.  

En effet, aujourd’hui, au-delà d’une simple approche théorique, la question environnementale, qui met en péril le devenir du citoyen guinéen, exige des réponses pratiques à la hauteur des enjeux et des menaces. La bidonvilisation des quartiers résidentiels, la construction de maisons dans des espaces inappropriés, la déforestation accélérée et l’érosion qu’elle entraine, le débarquement de marchandises dans les zones résidentielles, les feux de brousse, la rareté des ressources énergétiques et alimentaires, l’insalubrité des villes, la pollution, les inondations meurtrières, bref le changement climatique, sont des phénomènes récurrents de la vie nationale. Ces faits interpellent la conscience nationale et mettent au grand jour l’état critique de la dégradation de l’environnement guinéen. Face à ces risques environnementaux qui menacent l’existence même du Guinéen, je pense que la mise en œuvre d’une politique de gestion efficace de l’environnement s’impose. Elle se fera par l’établissement d’un programme adéquat et urgent, et aussi et surtout avec la participation du secteur privé, qui est capable de se mettre à la hauteur des exigences du moment. Je vous recommande d’en faire une des priorités de votre gouvernement durant cette transition.

Monsieur le Premier Ministre, Je suis convaincu que l’ensemble des habitants de la Guinée rêvent de voir, dans l’urgence, l’application d’une politique environnementale responsable, réaliste et efficace, qui permette l’amélioration de leur cadre de vie. La politique environnementale que doit conduire le gouvernement est un impératif stratégique et s’expliquera par :

  • La nécessité d’améliorer la gouvernance écologique et d’impulser le développement durable ;
  • La Préservation de la flore et de la faune, qui font partie du patrimoine de l’humanité dans un monde interdépendant ;
  • La nécessité d’harmoniser le développement industriel et économique et la préservation de l’environnement.

La protection de l’environnement doit être une des priorités nationales pour agir sur le cercle vicieux : pauvreté – insécurité. Pour cela, il faut apporter une réponse intelligente et durable à la précarité des facteurs environnementaux. 

Face au niveau de la dégradation de l’environnement guinéen, il est souhaitable que le gouvernement dont vous avez la charge de diriger aujourd’hui :

1) Déclare l’urgence environnementale en Guinée ;

2) Adopte des mesures pour lutter contre la vulnérabilité écologique associée à la vulnérabilité socioéconomique d’une grande partie de la population ;

3) Œuvre pour le développement durable.
Monsieur le Premier Ministre, Je reste par ailleurs convaincu que résoudre les problèmes environnementaux exige aussi une réponse Citoyenne à la hauteur des enjeux.  C’est pourquoi, à travers vous, j’interpelle ici votre gouvernement qui sera mis sur pied, le Président le Colonel Mamady Doumbouya, les citoyens et citoyennes, animés(es) d’une réelle volonté de changement, de prendre le contrôle des leviers environnementaux afin de stopper la catastrophe environnementale qui menace notre pays. Le temps est à l’urgence et à l’action ! Le capital écologique, source de la croissance économique durable, est en péril. Depuis quelques années, aucune action n’a été entreprise pour faire face à la catastrophe environnementale qui menace de nous engloutir tous. Le gouvernement doit s’engager à adopter des mesures pour prendre en charge le binôme : environnement – développement et que des programmes allant dans ce sens  soient amorces, engagés et soutenus  par les citoyens que nous sommes durant cette transition.

Pour la cause, M. le Premier Ministre, luttons ensemble pour que vive un environnement sain et durable en République de Guinée.

Merci de votre aimable attention.
 

AMADOU SAIKOU DIALLO

Depuis Washington D.C

Créé le Lundi 11 octobre 2021 à 11:13