Conakry : le domicile d’un haut responsable de la police attaqué par des militaires

Guinée
Des agents des forces spéciales dans les rues de Conakry, image d'archive
Des agents des forces spéciales dans les rues de Conakry, image d'archive

CONAKRY- Dans le sillage de la descente musclée d’agents non identifiés dans les locaux du Groupe de presse « Djoma Media », dans la nuit du samedi 9 octobre 2021 à dimanche, le domicile du commandant de la compagnie mobile d’intervention et de sécurité numéro 21 de Cosa a été attaqué par des hommes armés habillés en treillis militaires, a appris Africaguinee.com.

La résidence du colonel Amara a été la cible d’une descente nocturne par des hommes habillés en treillis militaires, vers 4h du matin. Des numéraires, quelques bijoux et une importante somme d’argent ont été dérobés au cours de l’attaque, a-t-on appris de sources sécuritaires.

Les assaillants non encore identifiés sont venus à bord de plusieurs pickups. La maison de ce haut responsable de la police été dévalisée et une somme de 50 millions aurait été emportée. Des enquêtes ont été ouvertes.

A propos de l’irruption à Djoma…

Sur les lieux des incidents, on constate des traces de sang. Deux hommes armés habillés en uniformes des forces spéciales sont arrivés sur les lieux vers 22h, explique à Africaguinee.com, un travailleur du média. Ils ont intimé aux policiers d’ouvrir le portail du lieu qui leur sert de parking au Groupe Djoma Media, ajoute la même source qui précise qu’ils ont demandé : où se trouve les véhicules ''volés" ?

« N’ayant pas obtenu gain de cause, ils ont aussitôt commencé à faire des tirs de sommation qui ont alerté tout le quartier. C'est à partir de là que les policiers ont riposté. Dans les échanges de tirs, un des policiers fut atteint et un autre des forces spéciales a aussi subi les impacts de la fusillade », explique notre informateur.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 10 octobre 2021 à 16:27