Scandale du trafic de bois : Alpha Kaba, Amadou Mansaré…écopent de lourdes peines

Mamou
Palais de justice de Mamou
Palais de justice de Mamou

MAMOU-C'est une affaire qui avait irritée la colère d'Alpha Condé en mai dernier. Choqué par la révélation liée au réseau de trafiquants de bois de la Guinée vers la Sierra Léone, à partir de Mamou, l'ancien chef d'Etat avait suspendu de nombreux gardes forestiers et des administrateurs territoriaux. L'affaire avait été renvoyée en justice.

Le verdict du procès est tombé ce mardi 05 octobre au tribunal de première instance de Mamou. Les personnes accusées dans l'affaire dite « exploitation illicite de bois » à Mamou sont désormais situées sur leur sort. Une dizaine de prévenus étaient dans le box des accusés, mais le tribunal a retenu cinq dans les liens de la culpabilité.

Alpha Kaba et Aly Kaba ont été déclarés coupables d’exploitation illicite de bois et condamnés à 2 ans d'emprisonnement et au payement d'une amende de 10 millions de francs guinéens chacun. Le tribunal a décerné un mandat d'arrêt contre Aly Kaba.

Lire aussi-Guinée : Alpha Condé annonce la suspension de nombreux gardes…

Les sieurs Kaba Bangoura et Harouna Camara quant à eux ont écopé de 6 mois d'emprisonnement et au payement d'une amende de 10 millions de francs guinéens chacun. Amadou Mansare, lui écope de 18 mois d'emprisonnement assortis de sursis et une d’une amende de 10 millions GNF.

Sur l'action civile, le tribunal reçoit l'Etat guinéen représenté par l'Agent judiciaire de l'Etat en sa constitution de partie civile et déclare Alpha Kaba, Aly Kaba, Kaba Bangoura, Harouna Camara et Amadou Mansaré, responsables du préjudice subi par l'Etat guinéen. Ainsi, il les condamne solidairement à payer en faveur de l’Etat la somme de 500 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts, a prononcé le président du tribunal Ibrahima Sory 2 Tounkara.

Ousmane Diallo, Kaba Keita (ancien sous-préfet de Soya), Mamadou Camara, Alpha Oumar Diallo, Amadou Bailo Diallo et Mamadou Moumez Camara ont été renvoyés des fins de la poursuite pour délit non imputable, tandis que Ibrahima Sory Traoré, Alseyni Diallo, Ousmane Sow et Sory Keita ont été libérés au bénéfice du doute.

Ce scandale de trafic et de coupe illicites de bois avait atterri à la présidence sous Alpha Condé. L’ancien chef d’Etat avait suspendu de nombreux gardes forestiers, suite à ce scandale. La même mesure avait été prises à l’encontre d’autres fonctionnaires de l’administration du territoire.

 

Depuis Mamou, Habib Samake

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 05 octobre 2021 à 21:03

TAGS