Les mots forts de Koundouno, rentré d’exil : "Nous passerons à l’épuration des mauvais grains…"

Guinée
Sékou Koundouno FNDC
Sékou Koundouno FNDC

CONAKRY- L’activiste guinéen Sékou Koundouno, rentré d’exil ce samedi 18 septembre 2021, a eu des mots très forts. Après la chute d’Alpha Condé, le 05 sept dernier, quatre opposants qui s’étaient dressés contre le troisième mandat, ont pu regagner Conakry, aujourd’hui. L’artiste Djani Alfa, Sékou Koundouno, Sanikayi Kouyaté et Ibrahima Diallo, ont été accueillis en fanfares par des milliers de partisans du FNDC (front national pour la défense de la Constitution).

Partagées entre sentiments de joie de regagner le bercail et engagements, ces figures de la société civile guinéenne, promettent de poursuivre le combat pour accompagner la transition en cours afin de bâtir l’Etat de droit en Guinée.

« C’est un sentiment de soulagement pour le peuple de Guinée qui s’est débarrassé du despote Alpha Condé qui avait pris en otage nos institutions et inféodé l’armée. Nous remercions le peuple de Guinée, les médias, nos parents, nos familles respectives qui n’ont ménagé aucun effort pour que nous puissions tenir bon fasse à la dictature, à l’oppression, à l’arrogance, là l’insolence d’un groupe de Guinéens qui ont voulu renier toutes les valeurs auxquelles la nation a souscrit.    

 Le FNDC prendra dès les heures qui suivent des dispositions pratiques et opérationnelles afin que nous puissions nous déployer rapidement pour conserver la démocratie, accompagner la transition en cours afin de bâtir l’Etat de droit que nous recherchions. Nous vous promettons que nous passerons à l’épuration des mauvais grains, tous ceux de près ou de loin qui ont participé à l’assassinat de la démocratie, qui ont encouragé M. Alpha Condé dans sa folie démentielle de bâtir la dictature en Guinée, nous ferons face à ces personnes dès les heures qui suivent », a averti l’opposant au troisième mandat.

Son camarade Ibrahima Diallo, a abondé dans le même sens. « Nous n’avions pas douté un seul instant qu’on allait gagner ce combat. Ce combat est gagné, c’est maintenant à notre tour de manager cette situation avec beaucoup de responsabilité, maturité. Le FNDC est comme un état d’esprit, il sera là comme la sentinelle de la démocratie. Nous allons continuer ce combat pour ne pas qu’on retourne en arrière avec cette histoire de troisième mandat. Dans les prochaines heures nous allons nous retrouver pour voir comment articuler les prochaines activités pour que nous ne perdions pas cette chance qui s’offre à la Guinée. Nous voulons accompagner un processus de transition démocratique qui va aboutir à des élections crédibles et transparentes pour que la Guinée puisse se tourner vers le développement. Le troisième mandat maintenant, nous voulons que ça soit derrière nous », a lâché le responsable des opérations du FNDC.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com  

Créé le Samedi 18 septembre 2021 à 19:48