Le FNDC dans le viseur de la junte: vers des poursuites contre des leaders du front anti 3è mandat?

Guinée
Ibrahima Diallo,  responsable des opérations du FNDC
Ibrahima Diallo, responsable des opérations du FNDC

CONAKRY-Alors que les manifestations sont interdites à cause de l’état d’urgence sanitaire en vigueur en Guinée, le FNDC a organisé, ce samedi 18 septembre 2021, de grands rassemblements à Conakry à l’occasion du retour de certains de ses dirigeants.

Ce soir, le Comité national pour le rassemblement et le développement, a condamné l’organisation de ces manifestations. La junte invite les autorités compétentes à tirer toutes les conséquences de droit qui s’imposent.  

Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo, l’artiste Djanii Alpha, Sanikayi Kouyaté ont regagné aujourd’hui Conakry, après plusieurs mois d’exil. Ils ont été accueillis en fanfares. Sauf que ces membres de la société civile se retrouvent encore dans le collimateur du Colonel Doumbouya et ses hommes. C'est du moins ce qui transparaît dans le communiqué numéro 30 du CNRD lu ce soir à la télévision nationale. Africaguinee.com vous livre ci-dessous sa teneur.

"Vu le communiqué Numéro 14 en date du 11 septembre 2021, interdisant toute manifestation de soutien  de quelque nature que ça soit,

Vu la prorogation des mesures de l’Etat d’urgence sanitaire, il a été malheureusement constaté dans la journée du 18 septembre 2021, des regroupements de personnes à l’Aéroport international de Conakry-Gbessia, suivi de cortège à l’occasion du retour de certains membres du FNDC. Cela constitue assurément la violation de deux mesures citées plus haut.

En conséquence, le CNRD fidèle à sa volonté de maintenir la tranquillité publique condamne ces actes et demande aux autorités compétentes d’en tirer les conséquences de droit".

A suivre...

 

Africaguinee.com

Créé le Samedi 18 septembre 2021 à 23:30