Résurgence de tensions « religieuses » à Labé : Des wahabites empêchés de prier dans une mosquée…

Moyenne Guinée
Un pickup de la gendarmerie garé à la devanture de la mosquée à Missdié Hindé
Un pickup de la gendarmerie garé à la devanture de la mosquée à Missdié Hindé

LABÉ- La ville de Labé connait une résurgence des tensions religieuses.

Ce vendredi 17 Septembre, des fidèles musulmans se revendiquant comme des sunnites, venus accomplir leur devoir religieux ont été surpris de constater la présence des forces de l'ordre, à la devanture de leur mosquée.

Ils ont été empêchés par les agents d'accéder dans l'enceinte de ce lieu de culte, situé à MISSIDÉ HINDÉ,  pour accomplir la prière de vendredi.

Ce que déplorent les fidèles. Interrogés, certains parmi eux, ont expliqué que cette mosquée existe depuis 20 ans contre le gré des autorités religieuses de Labé.

Une source proche de la préfecture de Labé nous a confié que c’est suite à une plainte de la ligue islamique préfectorale que cette mosquée a été fermée.

Selon nos sources, le plaignant argue que la mosquée n'est pas dans les normes pour pouvoir abriter les prières de vendredi.

Dans la ville sainte de Labé, la confrérie religieuse soufie Tidjania et les wahabites, se querellent depuis de longues années. Le premier prône un islam malékite modéré tandis que le second prêche un islam rigoriste.

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 17 septembre 2021 à 16:33