Elhadj Sékhouna au colonel Doumbouya : « On ne doit pas donner la parole à ceux qui nous ont mené au chaos »

Guinée
Elhad Sékhouna Soumah, kountigui de la basse Guinée
Elhad Sékhouna Soumah, kountigui de la basse Guinée

CONAKRY- C’est un Elhadj Sékhouna très en verve qui s’est adressé ce mardi 14 septembre 21, à la junte au pouvoir en Guinée depuis le 05 septembre 2021.

Le kountigui de la Basse-Guinée, a salué l’action à l’armée qui a renversé Alpha Condé. Ce notable du pays a aussi donné des conseils au CNRD, qui selon lui doit s’atteler à la reconstitution du tissu social qui s’est effrité.

Il prévient toutefois les nouvelles autorités du pays, qu’on ne doit pas « donner la parole aux promoteurs de ce qui nous a mené dans ce chaos, mais plutôt à ceux qui se sont opposés depuis le début ». Explications.

« La première des choses, je prie pour le peuple de Guinée puisque c’est la volonté de Dieu qui nous a permis d’être là aujourd’hui. Le balbutiement et le déficit dans lequel le pays était plongé, nous n’en sortirions pas d’ici une quarantaine d’années. Nous remercions, l’armée guinéenne, le lieutenant -Colonel Mamady Doumbouya et tous ses compagnons pour ce qu’il a accompli.

Il nous a fait appel pour nous certifier qu’il a pris le pouvoir et voir comment nous allons nous y prendre ? Comment allons-nous travailler avec lui pour sortir le pays de sa léthargie. Dans notre réponse, nous lui avons adressé en tant que président de la République nos vives remerciements. Le premier travail auquel il doit s’atteler c’est de rétablir l’union entre les guinéens (…), ce pays est dans une situation alarmante. Je lui dirais que dans ce genre de rencontres, on ne doit pas donner la parole aux promoteurs de ce qui nous a mené dans ce chaos, mais plutôt à ceux qui se sont opposés depuis le début.

S’il donne la parole à ce premier groupe, c’est simplement la démagogie qui en sortira de leurs propos. Il faut qu’ils sachent qu’ils avaient tort hier et que le temps est venu pour eux de se repentir. J’appelle à l’union des tous les guinéens pour bouter hors de notre territoire l’ethnocentrisme. Les tares sont nombreuses : la faim, la pauvreté et l’ethnocentrisme sont légion. Le manque de travail est criard, l’ethno stratégie est à la base de tout cela ». 

 

Africaguinee.com

Créé le Mardi 14 septembre 2021 à 18:58