Guinée : vers la satisfaction d’une "vieille" revendication de l’opposition ?

Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et son principal opposant Cellou Dalein Diallo
Alpha Condé, Président de la République de Guinée et son principal opposant Cellou Dalein Diallo

CONAKRY- Le président Alpha Condé a entamé son troisième mandat sous le signe du « gouverner autrement ». Le Chef de l’Etat s’est engagé à faire de la moralisation et de la transparence de la vie publique, son cheval de bataille.

Mais la matérialisation de cette volonté présidentielle souffre d’un déficit, car jusque-là, certaines institutions -telle que la Haute Cour de Justice, institution habilitée à juger les ministres et autres hauts cadres de l’administration publique-, ne sont toujours pas installées.

Depuis des années, l’opposition n’a eu cesse de réclamer la mise en place de cette institution, en vain. Se dirige-t-on donc vers sa mise en place ? Peut-être.

En effet, dans la Loi des Finances Rectificative 2021, actuellement en lecture à l’Assemblée Nationale, une ligne de crédit d’un peu plus de deux milliards de francs guinéens a été réservée à la Haute Cour de Justice.  

Le texte consulté par Africaguinee.com prévoit une autre ligne pour le Haut Conseil des Collectivités, une autre institution qui n’a pas été mise en place.

Est-ce une réelle volonté d’installer ces deux institutions, réclamées à cor et à cris depuis des années par l’opposition ? L’avenir nous en dira plus.

A suivre…

 

Africaguinee.com

 

Créé le Mercredi 01 septembre 2021 à 15:16