Ebola Abidjan : Un nouveau test donne raison à la Guinée...

Ebola
Image d'illustration
Image d'illustration

BRAZZAVILLE- « Le temps et la patience sont les meilleurs juges », enseigne le dicton populaire. Alors que les autorités sanitaires ivoiriennes avaient annoncé, le 11 août dernier, qu’un cas d'Ebola en provenance de la Guinée était signalé à Abidjan, l’organisation mondiale de la Santé (OMS), a indiqué ce mardi 31 août 2021, que la jeune guinéenne n’a jamais eu le virus Ebola. Ce qui vient confirmer les doutes des autorités guinéennes, qui avaient demandé un second test sur la patiente. Une demande qui avait été catégoriquement refusé par les autorités ivoiriennes.

« Le gouvernement de Côte d’Ivoire a informé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qu’un second laboratoire a analysé les échantillons prélevés sur une patiente suspectée d’avoir Ebola et n’a trouvé aucune preuve de la présence du virus. Les analyses effectuées par l’Institut Pasteur de Lyon, en France, interviennent après de précédentes analyses conduites par l’Institut Pasteur de Côte d’ivoire, qui ont amené les autorités du pays à déclarer le premier cas d’Ebola depuis 1994. Avec les nouveaux résultats obtenus par le laboratoire à Lyon, l’OMS estime que la patiente n’a pas eu la maladie à virus Ebola et de plus amples analyses sur la cause de sa maladie sont en cours”, a déclaré l'OMS dans un communiqué publié ce mardi 31 août 2021.

Le cas de cette guinéenne a été une source de vive polémique entre Conakry et Abidjan. A l’origine de la controverse, la demande formulée par la Guinée de faire un second test. Ce qu’avaient catégoriquement refusé les autorités de santé de la Côte d’Ivoire, rétorquant qu’elles ne pouvaient se tromper. L’équipe d’experts guinéens dépêchée en Côte d’ivoire n’avait pas pu rencontrer la patiente, amplifiant d’avantage les suspicions. 

« Il y a eu des investigations menées en Côte d’Ivoire et en Guinée. A l’analyse des rapports des deux investigations, il y a eu beaucoup d’interrogations : la préfecture de Labé qui a été le lieu de départ de la jeune fille n’a jamais enregistrée de cas d’Ebola durant les trois épidémies de la Guinée. Aussi, aucun contact n’a développé la maladie jusqu’à maintenant. Dans sa famille à Labé, il n’y a pas eu de cas suspect. L’équipe qui est partie assister la prise en charge en Côte d’Ivoire qui est arrivée depuis le 16 n’a pas pu avoir accès à notre sœur qui a été isolée. Le refus de l’accès à cette malade a augmenté le niveau de réserve des autorités sanitaires de la Guinée", avait indiqué Dr Sakoba Kéita directeur de l'Anss.

 

Abdoul Malick Diallo 

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Mardi 31 août 2021 à 22:21

TAGS