Mandat d'arrêt contre Koundouno : Michelle Bachelet de l'ONU a été saisie…

Paris
Antonio Guteress, Secrétaire Général de l'ONU et la Haut-Commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet
Antonio Guteress, Secrétaire Général de l'ONU et la Haut-Commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet

CONAKRY-Le mandat d'arrêt international émis contre l'activiste Sékou Koundouno, prend une nouvelle dimension. Alors qu'en Guinée l'opposition et le Gouvernement se livre à des passes d'armes depuis la fuite dans la presse, du ce mandat d'arrêt, sur le front diplomatique les choses s'accélèrent.

La Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU Michelle Bachelet, a été saisie, ont annoncé ce vendredi 27 août 2021, les avocats internationaux de Sékou Koundouno.

Lire aussi-Tibou Kamara répond à Cellou et au FNDC : " Nul ne saurait être au-dessus de la loi…"

Maitre William Bourdon et son confrère Vincent Brengarth ont aussi interpelé la Rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs et défenseuses des droits humains Mme Mary Lawlor. Mieux, INTERPOL, ainsi que les organisations internationales Human Rights Watch, Amnesty International et la FIDH, ont été saisis afin que des "actions urgentes soient prises contre ces pratiques rétrogrades et que cessent ces actes d’intimidation et ces représailles".

Lire aussi-Michelle Bachelet prévient: "Il y a des signes sérieux d'une augmentation des affrontements en Guinée..."

Il est indispensable que la communauté internationale réagisse rapidement et avec fermeté, plaident-ils alors que, selon eux,  le pouvoir guinéen profite également de la crise sanitaire pour accroitre l’emprise sécuritaire.

Tibou Kamara, le porte-parole du Gouvernement dit espérer que la justice guinéenne qui a émis ce mandat se donnera les moyens pour qu'il soit appliqué. Tibou Kamara observe qu'il existe des voies de recours entre les Etats et les juridictions des différents pays.

Dossier à suivre...

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 27 août 2021 à 13:56