Jeux paralympiques : La Guinée encore sur le gril, les athlètes bloqués à Conakry…

Guinée
Bakoutoubou Dambakaté et Kadiatou Bangoura, les deux athlètes guinéens qualifiés aux jeux paralympiques de Tokyo
Bakoutoubou Dambakaté et Kadiatou Bangoura, les deux athlètes guinéens qualifiés aux jeux paralympiques de Tokyo

CONAKRY-Les "mauvaises habitudes" ont la vie dure en Guinée ! A moins de quatre jours avant l’ouverture des jeux paralympiques prévus à Tokyo, les représentants guinéens sont toujours bloqués dans leur pays, faute de billets de voyages, a appris Africaguinee.com.

Ainsi, le Comité international paralympique (CIP), exige que les deux athlètes (Bakoutoubou Dambakaté (malvoyant) et Kadiatou Bangoura (Atrophie du bras gauche) quittent Conakry au plus tard ce 24 août, début des jeux paralympiques à Tokyo. Au risque bien entendu de voir la Guinée d’être éjectée de ces jeux, ainsi que pour les éditions de Paris 2024 et de Los Angeles 2028.

Au micro d’Africaguinee.com, Camara Amadou Zida ‘Coach des athlètes guinéens à ces paralympiades a lancé un ‘’haro’’ contre la lourdeur des autorités administratives de son pays.

Pourquoi la délégation n’est pas encore partie ?

Comme toujours le problème se trouve au niveau des ministères des Sports et du Budget. Nous avions appris que le dossier se trouverait sur la table du ministre du Budget. Mais normalement cela fait 4 mois que le dossier est dans le circuit. Le comité Olympiques pour les JO a eu les mêmes problèmes et nous avions pensé qu’ils allaient tirer les leçons. Ils nous ont promis qu’on allait bouger de Conakry depuis la semaine dernière mais hélas. Toutes les nations sont déjà présentes à Tokyo (…), notre chef de délégation certes est parti mais nous étions obligés de nous endetter pour qu’il soit à Tokyo.

Menaces du Comité International Paralympique…

Aujourd’hui lorsque toutes les délégations ont été présentées, la Guinée a été menacée, ils nous ont indiqué, si toutefois les athlètes et leurs entraineurs ne bougent pas le Mardi 24 Aout, les accréditations seront annulées. Si c’est le cas, la Guinée sera sanctionnée pour 8 ans. C’est-à-dire pour deux jeux paralympiques (Paris 2024 et Los Angeles 2028.

Moral des Sportifs…

Depuis le vendredi dernier, jour normalement du départ, le moral de nos athlètes et totalement bas. En tant que coach je m’efforce à leur dire de s’entrainer parce qu’on espère avoir une seconde chance. Ce n’est pas du tout l’ambiance des premiers jours.

Depuis quatre années on prépare ces jeux (…), pendant les qualifications, la Guinée n’a dépensé aucun sou pour notre participation. Il y a des ONG du comité Paralympique qui nous ont toujours aidé pour les billets Aller-retour. Maintenant que nous sommes qualifiés et que nous avions besoin de l’Etat personne ne répond.

Appel ultime à lancer aux autorités guinéennes…

Nous disons aux autorités, que tout ce que nous faisons, s’il y a gain de cause, on le fait pour la Guinée. Nous pensions après tout ce qui s’est passé avec le comité Olympique, que cela n’arriverait pas à notre comité. Nous ne méritons pas cela quand même après cinq années de préparation sans aide. Maintenant comme je vous le dis qu’on a besoin d’eux ils sont absents. Mêmes les nations qui n’ont pas été qualifiée comme nous sont présentes.   C’est honteux pour nous. On ne mérite pas ça.

A suivre…

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Lundi 23 août 2021 à 18:06