Répression à Foulata : Le doyen Sékou Savané met le pied dans le plat du régime d'Alpha Condé…

Siguiri
Le doyen Sékou Savané
Le doyen Sékou Savané

SIGUIRI- L'ex député uninominal du RPG de Siguiri vient de sortir de son silence suite à la "répression" qui s'est abattue sur les populations du village de Foulata, situé dans la sous-préfecture Maléah. Le doyen Sékou Savané démissionnaire du parti RPG se dit "étonné" et "peiné" de l'attitude du régime du président Alpha Condé face aux populations de cette localité.  

Au micro d'Africaguinee.com, l'ex secrétaire général du RPG à Siguiri a fait des révélations sur le combat mené les citoyens de Foulata pour l'avènement du Président Alpha Condé au pouvoir. Il dénonce aussi les fausses promesses du régime en place.

"Pendant tout le règne du Président Lansana Conté, le PUP (parti de l'unité et du progrès) n'a jamais battu le RPG à Foulata. Donc, si aujourd'hui ce régime va les brutaliser, c'est vraiment regrettable. Ce village a beaucoup travaillé pour le RPG", a révélé Sékou Savané,  ajoutant que toute cette violence est due à la non-réalisation des promesses du Président Alpha Condé vis-à-vis des populations de la Haute Guinée.

"Avant de prendre le pouvoir, il nous avait dit que le jour où il arriverait au pouvoir, Siguiri allait être le petit Paris de Guinée. Il nous avait dit aussi ici que lorsqu'il prendra le pouvoir, il allait construire le barrage hydroélectrique de Fomi, il nous avait même dit que : Lansana Conté avait refusé de faire ce barrage parce qu'on était malinké sinon le Canada était prêt à faire le barrage de Fomi. Maintenant que le Canada ne l'a pas fait à cause de l'opposition de Conté, quand moi je viendrais au pouvoir, on va faire le barrage de Fomi pour aider la population de Haute Guinée et électrifier tous les villages et toutes les sous-préfectures de la Haute Guinée et même la Forêt. Cela a été dit ici et ça n'a pas été réalisé. Il avait  dit aussi : entre Mandiana et Siguiri, c'est enclavé donc quand je prendrais le pouvoir, je vais faire un pont sur le fleuve Niger. Cela n'a pas été réalisé", a rappelé le doyen Sékou Savané.

Lire aussi-Sékou Savané quitte Alpha Condé: "La population voit l'incapacité de votre régime…"

La bourgade de Foulata a été le théâtre de violences qui ont occasionné des dégâts matériels très importants. Face à l'ampleur de la répression, ses habitants ont même déserté leur maison pour se réfugier en brousse, de peur d'être arrêtés, selon des témoignages. L'ancien député uninominal de Siguiri lance un appel aux citoyens de Foulata, leur demandant de prendre courage. 

"Je demande aux populations de Foulata d'être calme et serein. Aujourd'hui, j'ai même dit à un citoyen de Foulata de ne pas avoir peur de la prison, d'arrêter de faire des démarches par-ci et par-là pour libérer les gens parce qu'ils n'ont rien volé et ils n'ont rien fait du mal. Je lui ai dit de laisser les gens aller en prison après ils vont les libérer. C'est un signe de patriotisme de la part des citoyens de Foulata parce que c'est leur terre, c'est la terre de leurs grands-parents. C'est regrettable. Je connais parfaitement le village de Foulata qui relève de la sous-préfecture de Maléah", a indiqué le doyen Savané, qui ne cache pas sa peine par rapport au sort réservé aux pauvres citoyens de Foulata.

Lire aussi-Siguiri : vive tension à Foulata, des agents accusés de graves exactions...

"C'est vraiment douloureux, nous sommes en période d'hivernage, les jeunes n'ont pas de travail. En plus, on les arrête,  ils ne pourront plus cultiver cette année alors qu'ils n'ont pas été employés dans la société minière qui va commencer à exploiter les terres de leurs grands-parents. C'est vraiment regrettable. Encore l'année prochaine, on ne sait pas ce qui va se passer parce qu'ils ne peuvent plus aller exploiter l'or de manière artisanale parce que maintenant, c'est pour la société, ils ne pourront plus cultiver comme il faut", s'est indigné ce notable de Siguiri. 

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 20 août 2021 à 21:41